mercredi, février 28, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMessage du député européen Javier Zarzalejos, sur la répression et le bellicisme...

Message du député européen Javier Zarzalejos, sur la répression et le bellicisme du régime iranien

Message vidéo du président du FOFI, lors de la session du Parlement européen sur la répression et le bellicisme du régime iranien

M. Javier Zarzalejos, membre du Parlement européen et président de l’intergroupe des Amis d’un Iran libre du Parlement européen, a diffusé un message vidéo expliquant la rencontre de plusieurs députés européens avec Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne en novembre 22.

La version écrite du député européen Javier Zarzalejos suit :

Le Parlement européen a exprimé son soutien à Alejo Vidal Quadras, ancien député et vice-président du Parlement, et a condamné l’attentat contre lui perpétré par des tueurs à gages à Madrid le 9 novembre.

Alejo Vidal Quadras a reçu une balle dans le visage, mais il a réussi à sauver sa vie. Il se remet désormais des graves blessures causées par l’attaque. C’est Alejo lui-même qui a pointé du doigt le régime iranien comme responsable de cette tentative d’assassinat. Et même si la police espagnole n’est pas encore parvenue à une conclusion définitive, la justice nationale enquête sur la fusillade comme un cas de terrorisme.

Cette semaine, en plénière, Mme Maryam Radjavi, dirigeante [présidente élue] du Conseil national de la Résistance iranienne, est en visite au Parlement à Strasbourg pour discuter avec les députés européens de la situation en Iran et de l’horrible répression que le régime mène contre le population iranienne.

L’Iran est devenu une menace mondiale. Le régime iranien agit à Gaza par l’intermédiaire du Hamas, au Liban et en Syrie, par l’intermédiaire du Hezbollah, au Yémen, par l’intermédiaire de la faction Houthi, et il est le principal allié de la Russie dans son invasion de l’Ukraine.

Une nouvelle législation prévoyant des mesures plus strictes à l’égard des femmes a été introduite et un vaste réseau d’influence en Europe promu par le régime iranien est mis au jour.

Là nous commémorerons la mort de Mahsa, une jeune Iranienne de 22 ans est décédée après avoir été battue par la soi-disant police des mœurs parce qu’elle ne portait pas correctement le foulard.

La situation en Iran est intenable pour toute sensibilité démocratique. Nous devons exprimer notre solidarité avec ceux qui, en Iran et en exil, s’unissent pour faire face au régime. C’est pourquoi le programme en dix points présenté par Mme Maryam Radjavi pour un Iran libre, laïc, démocratique et pluraliste mérite d’être soutenu. Et c’est pourquoi nous rejetons ouvertement la campagne visant à diffamer la résistance iranienne à l’étranger, qui constitue l’une des stratégies et actions permanentes du régime iranien.

Nous serons aux côtés des Iraniens qui souhaitent la liberté, la démocratie et l’égalité dans le pays. Ce faisant, non seulement nous aidons l’Iran, mais il est dans notre propre intérêt que l’Iran cesse d’être une menace pour nous tous.