samedi, janvier 28, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : Redoutant un soulèvement populaire, le régime ne supporte pas les...

Iran : Redoutant un soulèvement populaire, le régime ne supporte pas les remarques de ses propres candidats

Le mollah Ahmad Khatami aux candidats :
• « Avec vos paroles, vous versez de l’eau au moulin de l’ennemi, le pays n’est pas en faillite, il n’est pas dans une impasse. »
• « Inutile de vous démener, si c’est dans votre intérêt, vous recueillerez des voix, sinon, vous n’en recevrez pas. »

Le mollah Ahmad Khatami, de la direction de l’Assemblée des Experts, a prononcé un sermon à la prière du vendredi où il ne cache pas la crainte d’un soulèvement populaire.

« Le 14 juin, les candidats qui ne seront pas élus devront accepter la loi (…) S’ils ont des objections, ils doivent les présenter selon la loi (…) de sorte que nous ne souffrirons pas du désastre de la sédition de 2009. La sédition de 2009 a commencé par une désobéissance de la loi », a-t-il lancé.

« La question de la sédition et des séditieux est une vieille plaie de cette nation, des séditieux qui ont brulé le capital de cette nation », a-t-il ajouté.

Le régime des mollahs a atteint un tel degré de vulnérabilité et de fragilité qu’il ne peut même plus tolérer les propos de ses propres candidats qui sont passés par 70 filtres et sont dévoués corps et âmes à Khamenei.

Khatami a mis en garde ces candidats de ne rien révéler sur la situation catastrophique du pays : « Noircir l’image des autres, c’est de l’ingratitude (…) Cher monsieur, le pays est-il au bord du gouffre ?   (…) Ces candidats qui disent que le climat sécuritaire s’est emparé de nos universités, de notre art, de notre cinéma, dites franchement qu’il s’agit d’un climat de répression et de dictature (…) Comme si le sport, le cinéma et l’art et ces choses-là dans ce pays n’étaient pas à leur place, que le pays était dévasté et en faillite. »

Il a ensuite menacé les candidats : « Nous attendons au moins de vous que vous y réfléchissiez à deux fois désormais (…) Pourquoi versez-vous de l’eau au moulin de l’ennemi avec vos paroles, ne faites pas ça (…) Nous ne sommes pas dans une situation de faillite, nous ne sommes pas dans une impasse. » Reconnaissant la farce que représente cette élection et qu’à la fin c’est le choix de Khamenei qui sortira des urnes, Khatami a embrayé : « Inutile de vous démener, si c’est dans votre intérêt, vous recueillerez des voix, sinon, vous n’en recevrez pas. »

Il y a deux jours, le mollah Khatami disait que « les propos des divers candidats empestent la noirceur et ils se défoulent en se soulageant de 10 années de frustration ».  « Pourquoi vous mêlez-vous déjà de ce qui ne relève pas de votre autorité (…) comme si (…) la politique des ces 34 dernières années avait été erronée. Pourquoi donnez-vous un faux feu vert, et en mentant prétendez-vous que la solution aux problèmes économiques repose dans l’instauration de relations avec l’Occident ? On ne vous permettra pas d’instaurer des relations avec l’Occident au prix de reculer sur les principes du système (…) Quand certains candidats se mettent à parler, c’est comme s’ils étaient frustrés depuis des années. En ternissant l’image des autres, ils brossent du pays une image dévastée, et qu’ils tombent du ciel pour sauver le pays. » (Site officiel Tabnak, 5 juin 2013)

Le général Ismaël Kothari, un commandant supérieur de la milice du Bassidj et député des mollahs, a lui aussi lancé ses menaces : « Les candidats à la présidentielle doivent savoir que le Conseil des gardiens et la délégation centrale pour le déroulement du scrutin sont très sensibles vis-à-vis du discours de Khamenei. Si ces candidats ont l’intention de négliger le discours de Khamenei, cette organisation légale sera la première à leur lancer un rappel et un avertissement, et ensuite prendra d’autres mesures. Les candidats électoraux doivent savoir que ternir l’image des autres ne les mènera absolument pas à la victoire. » (Agence officielle IRNA – 6 juin 2013).

Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
8 juin 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe