vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran - Radjavi: 30 000 Iraniens au Parc d’expositions du Bourget à...

Iran – Radjavi: 30 000 Iraniens au Parc d’expositions du Bourget à Paris

30 000 Iraniens au Parc d’expositions du Bourget à Paris 30 000 Iraniens au Parc d’expositions du Bourget à Paris soutiennent le changement démocratique en Iran avec Maryam Radjavi

Radjavi : la Résistance organisée, avec sa vaste base populaire, est capable de mettre en marche l’énorme potentiel du changement

Aujourd’hui après midi, 30 000 Iraniens au Parc d’expositions du Bourget, ont participé au plus grand rassemblement des Iraniens à l’étranger. Ils ont exprimé leur opposition à l’acquisition de la bombe atomique par le régime des mollahs ainsi qu’à une intervention militaire étrangère en Iran et contre la politique de complaisance envers les mollahs. Ils ont défendu le changement démocratique  avec Maryam  Radjavi la présidente de la République élue de la résistance.

30 000 Iraniens au Parc d’expositions du Bourget à Paris 30 000 Iraniens au Parc d’expositions du Bourget à Paris soutiennent le changement démocratique en Iran avec Maryam Radjavi

Radjavi : la Résistance organisée, avec sa vaste base populaire, est capable de mettre en marche l’énorme potentiel du changement

Aujourd’hui après midi, 30 000 Iraniens au Parc d’expositions du Bourget, ont participé au plus grand rassemblement des Iraniens à l’étranger. Ils ont exprimé leur opposition à l’acquisition de la bombe atomique par le régime des mollahs ainsi qu’à une intervention militaire étrangère en Iran et contre la politique de complaisance envers les mollahs. Ils ont défendu le changement démocratique  avec Maryam  Radjavi la présidente de la République élue de la résistance.

Les Iraniens résidents en France mais aussi de nombreux représentants de la diaspora iranienne dans différents pays d’Europe et d’Amérique du nord ont scandé d’une seule voix : non à la guerre, non à la complaisance, oui au changement démocratique avec Maryam Radjavi.

Mme Maryam Radjavi a déclaré dans son discours que les dirigeants occidentaux pensaient qu’en offrant des concessions aux mollahs et en sacrifiant la Résistance, ils conserveraient les intérêts de l’Occident. Mais le résultat de cette politique est l’arrivée au pouvoir d’Ahmadinejad, le rapprochement des mollahs de la bombe atomique plaçant le monde devant la menace de la guerre. Aujourd’hui il n’y a qu’une seule voie pour neutraliser ce danger. Le respect de la volonté du peuple et de la Résistance iranienne pour un changement démocratique en Iran.

La présidente de la République élue de la Résistance iranienne, dont le discours a duré 90 minutes a été constamment interrompu par des applaudissements nourris. Mme Radjavi a ajouté : « Doté d’un idéal légitime, d’une force organisée, d’une vaste assise populaire, la Résistance iranienne peut faire bouger l’énorme potentiel populaire contre le régime des mollahs particulièrement auprès des femmes. C’est pourquoi elle a appelée à maintes reprises à un référendum libre sous l’égide de l’ONU. »
Mme Radjavi a poursuivi : Nous ne voulons ni argent, ni armes à l’Occident, mais nous voulons qu’il reste  neutre dans la lutte de la nation iranienne pour le changement et qu’il supprime l’étiquette terroriste des Moudjahidine du peuple d’Iran et reconnaisse le droit du peuple iranien à la Résistance.

Evoquant le paquet de mesures incitatives et les négociations des membres permanents du Conseil de sécurité avec le régime, Mme Radjavi a souligné : Si par les négociations vous pouvez obliger ce régime sauvage à reculer de la répression, du terrorisme et de la bombe atomique, alors nous nous en réjouirons. A condition que vous ne bradiez pas les droits de l’homme et les droits du peuple iranien. Mais les 25 années passées ont montré que les négociations avec ce régime n’ont pas abouti et n’aboutirons pas.

La présidente de la République élue de la Résistance iranienne a développé dans ce meeting historique son programme pour l’Iran de demain en quatorze points et a dit : Nous voulons une république pluraliste, fondée sur la séparation de la religion et de l’Etat, dans laquelle toutes les libertés individuelles, politiques et sociales et l’égalité entre les hommes et les femmes soient garanties dans tous les domaines. Nous défendons l’abolition de la peine de mort et souhaitons la paix, la coexistence pacifique, et le rétablissement des relations diplomatiques avec tous les pays. Nous voulons un Iran non nucléaire et dépourvu des armes de destruction massif.

Des personnalités de toute l’Europe sont intervenues à la tribune pour défendre la troisième voie proposée par Mme Radjavi. Mme Edith Cresson ancien premier ministre français, des maires de plusieurs villes de France et de nombreux parlementaires, Sid Ahmed Ghozali ancien Premier ministre  algérien, Lord Slynn of Hadley ancien juge de la cour européenne de justice, Lord Russel Johnston ancien président de l’Assemblé parlementaire du Conseil de l’Europe, et des délégations parlementaires de la Grande Bretagne, d’Allemagne, d’Italie, de Suède, de Norvège, du Danemark, du parlement Européen, du Canada, d’Australie ont pris la parole.
De nombreux membres du Congrès américain ont envoyé des messages de solidarité à ce grand meeting d’Iraniens pour un changement démocratique en Iran comme la seule solution pour empêcher les mollahs d’obtenir la bombe atomique et empêcher une guerre.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1er juillet 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe