samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran-Nucléaire- Une opposante iranienne favorable à des sanctions

Iran-Nucléaire- Une opposante iranienne favorable à des sanctions

Reuters – L’Occident n’a pas obtenu de résultats en jouant  "l’apaisement" avec l’Iran concernant son programme nucléaire et doit imposer des sanctions économiques et diplomatiques à Téhéran, a déclaré mardi le chef d’un groupe dissident en exil.

Maryam Rajavi, qui dirige le Conseil national de la résistance iranienne (NCRI), basé en France, estime que l’admission ce mois-ci par l’Europe de l’échec de ses efforts visant à ramener l’Iran à la table des négociations doit entraîner la mise en oeuvre de méthodes plus musclées.

"La politique d’apaisement est dans l’impasse", a-t-elle déclaré dans un entretien accordé à Reuters au sortir d’une rencontre avec des députés belges.

"Il faut à présent qu’on adopte une politique de fermeté, qu’on impose des embargos sur les armes, le pétrole, la technologie et les contacts diplomatiques." La visite de Rajavi au Sénat belge a irrité les autorités iraniennes, qui ont convoqué l’ambassadeur de Belgique à Téhéran, a-t-on appris de sources parlementaires.

Pour Rajavi, l’Occident doit soutenir des groupes qui, comme son NCRI, cherchent à créer un mouvement de masse contre le régime des mollahs. "(Le régime) veut faire peur aux gens. Mais en fait c’est comme un ballon d’air chaud, une piqûre et il explose", dit-elle.

Le Conseil national de la résistance iranienne est l’antenne politique des Moudjahidine du peuple, un groupe armé interdit, qui figure sur la liste des organisations terroristes illégales établie par l’UE.

Rajavi, épouse du chef historique des Moudjahidine du peuple, Massoud Rajavi, qui se trouve en Irak, a déclaré qu’elle effectuait son premier voyage à l’étranger depuis qu’un tribunal français a décidé en juin d’assouplir les restrictions de déplacement qui pesaient sur elle et 17 autres membres du NCRI.

Elle a annoncé son intention de promouvoir en Europe le retrait des Moudjahidine du peuple de la liste des organisations terroristes, ce qui ne pourra se produire que si les 25 membres de l’UE donnent leur accord.

Le groupe, qui compte des sympathisants dévoués parmi les exilés iraniens en Europe et aux Etats-Unis, avait révélé en 2002 l’existence d’activités d’enrichissement de l’uranium, interdites, en Iran.

L’Iran, deuxième exportateur de pétrole au sein de l’OPEP, affirme que son programme nucléaire est destiné à un usage exclusivement civil.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe