jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : Les paroles de certains candidats «empestent», dit Khatami

Iran : Les paroles de certains candidats «empestent», dit Khatami

CNRI – Un ténor du régime iranien a déclaré que les paroles de certains candidats à la présidentielle « puent » parce qu’ils critiquent le régime en permanence.

Ahmad Khatami – membre du Conseil des gardiens, qui sélectionne les candidats – a dit que tous les candidats « doivent croire » dans le guide suprême et « s’engager » vis-à-vis de lui.

Le Conseil des gardiens est effectivement nommé par l’ayatollah Ali Khamenei, et tous les candidats aux élections doivent être en ligne avec sa pensée.

Mais Ahmad Khatami a déclaré : « Nous avons le sentiment depuis le début de la campagne présidentielle que certains candidats expriment une frustration vis-à-vis des dix dernières années.

« Les paroles de certains candidats empestent quand ils tracent un tableau noir de ces années. Même s’ils remportent des votes, ils se couvriront de honte. »

S’exprimant dans son sermon à la prière du vendredi, Khatami a déclaré que la présentation d’un tableau noir de l’Iran allait à «l’encontre de la religion et de la logique», et il a affirmé que 34 ans après la révolution islamique, il était «injuste» d’affirmer que « rien n’a été fait ».

Ses commentaires interviennent en pleine crise de luttes intestines au sein de l’élite au pouvoir, le secrétaire du Conseil de discernement et ancien commandant des gardiens de la révolution Mohsen Reza’i disant que l’Iran est une nation « qui possède des missiles de longue portée, mais n’a pas de poulet à manger ».

Il a ajouté récemment : «La corruption et la ségrégation ont augmenté en province et la valeur de la monnaie nationale s’est effondrée.

« Nos missiles peuvent franchir plusieurs milliers de kilomètres, mais nous sommes incapables de donner du poulet à la population. Nous sommes confrontés à des problèmes dans la fourniture de produits de première nécessité de la population.

« Au lieu de cacher les réalités, nous devons laisser les gens les voir. Nous devons réduire le déséquilibre entre les dépenses de sécurité et de défense d’un côté et celles de la vie des gens et de l’économie. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe