lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Les autorités pénitentiaires refusent des soins à un prisonnier malade

Iran : Les autorités pénitentiaires refusent des soins à un prisonnier malade

Iran : Les autorités pénitentiaires refusent des soins à un prisonnier malade

Les autorités de la prison centrale d’Ardebil ont refusé d’envoyer un prisonnier malade à l’infirmerie ou dans un centre de santé depuis la fin de sa grève de la faim. Le prisonnier politique Saber Malek-Reisi, incarcéré à la prison centrale d’Ardebil, souffre de problèmes de santé, notamment de troubles gastro-intestinaux dus à une grève de la faim prolongée.

Toutefois, les autorités pénitentiaires refusent de fournir des soins médicaux au détenu. Le médecin de la prison lui a dit : « Je ne te consulte pas, tu n’aurais pas dû faire la grève de la faim, tu aurais dû y réfléchir avant la grève. » L’agent de sécurité Sha’bani a empêché Mohammad Saber d’aller à l’infirmerie de la prison.

Ce prisonnier politique a déjà perdu 24 kilos après une grève de la faim de 39 jours pour protester contre les restrictions et les pressions des autorités pénitentiaires, ainsi que contre les coups et les humiliations.

Au moment où les manifestations à l’échelle nationale ont commencé en Iran, il a mis fin à sa grève de la faim en envoyant un message : « Dans ces circonstances, la priorité est de concentrer l’attention de la société civile et des médias sur les manifestations du peuple ».

Pendant sa grève, Saber a été transféré en isolement. Les pressions exercées sur lui pour qu’il mette fin à sa grève de la faim et accepte les conditions de détention était telle que même le magasin de la prison a refusé de donner une bouteille d’eau minérale au prisonnier et l’a conditionné à la fin de sa grève.

Les autorités pénitentiaires privent le prisonnier du droit d’appeler les membres de sa famille et de les rencontrer.

Précédemment, plusieurs prisonniers politiques, dans une lettre en faveur de Saber Malek Reisi, ont exhorté le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et la Rapporteuse spéciale sur la situation des droits de l’homme en Iran à demander au régime iranien de mettre un terme à la répression des minorités nationales et religieuses en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe