vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafIRAN : Le Sénat des Etats-Unis approuve un projet de loi sur le...

IRAN : Le Sénat des Etats-Unis approuve un projet de loi sur le Camp Liberty

CNRI- Le Comité des affaires étrangères du Sénat des États-Unis a approuvé un projet de loi sur la question de la protection des milliers de membres du principal groupe d’opposition iranien les Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) qui vivent au Camp Liberty en Irak. 

Aux ordre du régime iranien, un comité gouvernemental irakien, dirigé par le Conseiller à la Sécurité Nationale irakien Faleh Fayaz, a mis le camp en état de siège logistique et médical. Depuis leur déplacement en 2012 du Camp Ashraf au Camp Liberty, près de l’aéroport international de Bagdad, les membres de l’OMPI ont subi à trois reprises les attaques de roquettes meurtrières par les groupes terroristes mandatés par le régime iranien. Aucun effort n’a été fait par le gouvernement irakien pour appréhender les terroristes responsables de ces crimes. 

Avant de voter pour approuver ce projet de loi lors d’une séance des Affaires Étrangères au Sénat américain le 25 juin 2015, le sénateur Démocrate Bob Menendez a déclaré : 

« Monsieur le Président, c’est un but que je poursuis depuis un long moment, et il est important de savoir si les États-Unis, quand ils se rendent dans un pays et promettent qu’ils vont faire certaines choses, mettent en œuvre leurs engagements, parce qu’alors le message, globalement, est le suivant dans ce cas-là, on a dit aux résidents du Camp Liberty “Abandonnez vos armes et vous serez protégés par notre armée”. Et on leur a donné un document à cet effet. Et ensuite, bien sûr, c’est ce qu’ils ont fait. 

En fait, ces gens nous ont même fourni des informations sur l’une des installations que nous ne connaissions pas. Et au bout du compte, nous les avons abandonnés à leur sort, et beaucoup ont été tués. C’est fondamentalement injuste. 

À la place j’aurais préféré voir la certification, parce qu’il nous faut être sérieux avec nos engagements envers les individus, de façon à ce que quand nous nous intéressons à un autre conflit, à une autre partie du monde, les protagonistes abandonnent vraiment leurs armes ou, dans le cas de l’Ukraine, abandonnent leurs armes nucléaires, et croient effectivement que nous allons faire ce que nous avons dit que nous ferions. 

Donc je soutiens cette résolution. Je la pense incroyablement importante, et j’attends avec impatience l’opportunité pour les États-Unis d’exercer son leadership à ce sujet en acceptant également des résidents du Camp Liberty, tandis que nous essayons de les réinstaller pour garantir leur sécurité hors d’Irak une bonne fois pour toutes. 

Le Président du Comité des affaires étrangères du Sénat, le sénateur Bob Corker (Républicain), a déclaré : 

« Je suis tout à fait d’accord. J’ai rencontré beaucoup des familles affectées, et je pense que lorsque nous envoyons de tels signaux, lorsque nous ne respectons pas les engagements qui ont été pris, et je pourrais en faire une longue liste pour les affaires récentes, cela nous porte préjudice. Assurément, cela porte préjudice aux personnes envers qui nous nous sommes engagés. Et étant donné la complexité des enjeux mondiaux, ça ne les rend que plus difficiles à résoudre. Par conséquent je vous remercie de porter continuellement cette question à notre attention, comme Président ou comme membre de haut rang, et bien entendu je soutiens fortement ces propos. » 

La transcription de la réunion du comité est disponible ici

Le texte du projet de loi adopté par le Comité des affaires étrangères du Sénat : 

114e CONGRÈS

1ÈRE SESSION

S. 1643 

AU SÉNAT DES ETATS-UNIS 

UN PROJET DE LOI 

Pour exiger un rapport des actions pour obtenir la sûreté et la sécurité des dissidents hébergés au Camp Liberty, en Irak. 

Qu’il soit ordonné par le Sénat et la Chambre des représentants des États-Unis d’Amérique rassemblés au Congrès, 

SECTION 1. TITRE COURT

Cet Acte peut être cité comme « L’Acte de 2015 Garantissant la Sûreté et la Sécurité des Dissidents en Irak ». 

  1. 2. RAPPORT DES ACTIONS POUR OBTENIR LA SURETE ET LA SECURITE DES DISSIDENTS HEBERGES AU CAMP LIBERTY, EN IRAK

Pas plus tard que 30 jours après la date de promulgation de cet Acte, le Secrétaire d’État remettra au Comité des affaires étrangères du Sénat et au Comité des relations internationales de la Chambre des Représentants un rapport écrit exposant une évaluation des actions du Gouvernement Central d’Irak, les jugeant ou non adéquates et suffisantes pour obtenir la sûreté et la sécurité des dissidents hébergés au Camp Liberty, en Irak.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe