samedi, janvier 28, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : La communauté iranienne de Suède se mobilise en faveur de...

Iran : La communauté iranienne de Suède se mobilise en faveur de la Résistance

Iran : La communauté iranienne de Suède se mobilise en faveur de la Résistance CNRI – Samedi 14 octobre, deux cents Iraniens se sont réunis dans la ville de Goteborg en Suède en soutien aux combattants de la Cité d’Achraf en Irak qui abrite le principal mouvement d’opposition au régime de Téhéran, les Moudjahidine du peuple d’Iran. Cette action visait aussi à condamner l’ingérence du régime iranien en Irak et les menaces qu’il fait peser sur les résidents d’Achraf.

Les manifestants ont tout d’abord entonné l’hymne O Iran, avant d’écouter l’intervention de Parviz Khaza’i, représentant du Conseil national de la Résistance iranienne dans les pays nordiques. Il a tracé un bref historique des résistances nationales contre les tyrannies en Europe avant de les comparer au fascisme religieux en Iran et à la résistance de la population avec à sa pointe les Moudjahidine du peuple.

Il s’est arrêté sur des étapes décisives comme celles où Khomeiny a été contraint de demander le cessez-le-feu dans la guerre Iran-Irak au bout de huit années de conflits, ou encore la dénonciation de sa politique terroriste à l’étranger et la répression constante menée en Iran au nom de la religion et la mise à jour des programmes nucléaires, notamment l’enrichissement d’uranium et la course à l’arme atomique. Il a ajouté que ces révélations et des centaines d’autres étaient le fruit de la Résistance et de la détermination de ses sympathisants dans le pays comme à l’étranger. Il a pris pour exemple le sit-in à Genève devant le HCR qui entre dans son 75e jour et qui continuera tant qu’il n’aura pas obtenu ses revendications, en l’occurrence la garantie de la sécurité pour les combattants de la Cité d’Achraf. M. Khaza’i a invité les manifestants à rejoindre ce mouvement à Genève, ce que feront plusieurs à la fin du rassemblement.

C’est ensuite Aïda Jabari qui a pris la parole. La représentante de l’association des jeunes de Goteborg s’est penchée sur la situation des étudiants et la manière dont ils résistent à la dictature religieuse. Elle a ensuite apporté le soutien de la jeunesse iranienne de Goteborg à la Cité d’Achraf.

L’oratrice suivante, Simine Oskou’i, présidente de l’association des femmes iraniennes de Göteborg a brossé un tableau tragique de la situation des femmes sous la théocratie, rappelant les châtiments barbares qui leur sont destinés, comme la lapidation et les exécutions publiques. Ce régime est un danger pour l’humanité, a-t-elle déclaré. Elle a condamné tout marchandage sur le dos des résidents de la Cité d’Achraf. Rappelant le soutien de 5,2 millions d’Irakiens aux Moudjahidine du peuple, elle a appelé les organisations internationales, la Croix-Rouge et le gouvernement irakien à garantir la sécurité de la Cité d’Achraf  et à réaffirmer le statut de réfugiés politiques de ses résidents.

Dans son intervention, Parvine Rajabi, de l’association des Iraniens diplômés de Suède, a également évoqué la déclaration des 5,2 millions d’Irakiens. Il ne s’agit pas seulement d’un soutien sans faille à la résistance des Moudjahidine du peuple pour libérer l’Iran, a-t-elle estimé avec raison,  mais aussi à leur présence car leurs conceptions anti-intégristes constituent un rempart contre les agressions des mollahs en Irak.

Les prises de parole se sont terminées avec le responsable de l’association de soutien aux réfugiés iraniens à Goteborg. Exprimant sa solidarité avec la Cité d’Achraf, il a ajouté que la conscience de l’humanité devrait se sentir honteuse devant l’ampleur des crimes que les mollahs iraniens commettent en Irak.

Le rassemblement a pris fin avec la lecture d’une résolution demandant la protection des droits des résidents d’Achraf en tant que réfugiés politiques et dénonçant toute agression à leurs égards comme un crime de guerre.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe