samedi, janvier 28, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : La bonne conduite des mollahs

Iran : La bonne conduite des mollahs

The Wall Street Journal, 16 novembre – Ainsi l’Iran vient de donner ses plans pour mouler de l’uranium dans des têtes nucléaires. De peur que vous n’ayez manqué ce détail d’information, nous vous suggérons de relire les titres d’aujourd’hui comme quoi la République islamique "dit généralement la vérité" sur ses programmes nucléaires en offrant les signes divers de coopération à l’Agence internationale de l’énergie atomique (l’AIEA).

L’histoire des plans arrive au même moment que la mise à jour hier de l’AIEA sur le dossier nucléaire de l’Iran. Vrai pour la frénésie des médias, le rapport conclut que les Iraniens semblent avoir sincèrement répondu au moins à certaines des questions précédemment non résolues concernant leurs transactions nucléaires au marché noir depuis des décennies. Mais avec la sortie des plans, que l’AIEA a découvert il y a deux ans et qu’elle a été autorisée à copier seulement cette semaine, les Iraniens semblent avoir fait un peu plus que de dire à l’AIEA ce qu’elle savait déjà.

Malgré la bonne conduite des mollahs, le rapport note aussi que « depuis le début 2006, l’Agence n’a pas reçu le type d’information que l’Iran fournissait auparavant … En conséquence, la connaissance que l’Agence possède du programme nucléaire actuel de l’Iran diminue. » Parmi les questions non résolues les plus inquiétantes, se trouvent les liens entre l’Organisation de l’Énergie atomique apparemment civile de l’Iran et son armée, comme ceux concernant « les essais d’explosifs puissants et la conception d’un véhicule de rentrée de missile ».

Sur un point, au moins, le rapport est clair : l’Iran enrichit maintenant de l’uranium en utilisant pas moins de 2952 centrifugeuses, en violation de deux requêtes légalement contraignantes du Conseil de Sécurité de l’ONU. Ce chiffre représente une augmentation de 18 fois les capacités d’enrichissement de l’Iran pour l’an passé seulement. Les efforts diplomatiques à l’ONU ne rivaliseront jamais avec ce rythme. À moins que des efforts américains et européens ne le fassent, et nous écrirons sur une nouvelle augmentation de 18 fois l’année prochaine ou quelque chose de plus explosif. 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe