samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafIran-Irak: L'armée irakienne fait le siège d'un camp d'Iraniens en exil '...

Iran-Irak: L’armée irakienne fait le siège d’un camp d’Iraniens en exil ‘ les résidents

 Reuters, 16 mars, Bagdad – Les forces irakiennes ont fait le siège d’un camp abritant des Iraniens en exil en Irak, ont rapporté les résidents et un responsable de la sécurité, après que le conseiller à la sécurité nationale ait réitéré la promesse de le fermer.

Une source au ministère irakien de l’Intérieur a déclaré que des soldats irakiens ont encerclé le Camp d’Achraf jeudi après que des résidents aient résisté à une tentative d’évacuation d’un bâtiment situé à l’intérieur du camp. Les soldats ont empêché l’entrée de carburant et de médicaments, a dit la source.

Le conseiller à la sécurité nationale Mowaffaq al-Ruba’i s’était engagé en janvier à fermer le camp, qui abrite 3500 personnes, avant fin mars.

« Les forces irakiennes ont fait un siège autour du camp. Nul n’est autorisé à entrer ou sortir », a déclaré la source, tard dimanche. « Nous avons des instructions de Mowaffaq al-Ruba’i de tout boucler. »

Ruba’i n’était pas disponible pour un commentaire, mais un responsable de son bureau, qui a refusé d’être nommé car il n’était pas autorisé à parler, a démenti que des forces de sécurité aient encerclé le camp.

Lors d’une visite en Iran le 23 janvier, Ruba’i avait dit que le Camp d’Achraf ferait « partie de l’histoire dans un délai de deux mois ». Dans une déclaration vendredi, son bureau a réitéré son intention de le fermer.

« Le gouvernement ne va pas revenir sur sa décision de fermer le camp … les résidents ont le choix entre retourner en Iran ou aller dans un pays tiers », dit le communiqué.

Les dirigeants du groupe de l’opposition iranienne, qui est basé à Achraf au nord de Bagdad depuis près de deux décennies, ont affirmé que les forces de sécurité irakiennes avaient frappé des résidents à coups de matraques électriques.

« Ils les ont menacés pour qu’ils partent, ont bloqué l’arrivée des denrées de base et renvoyé des camions : ce sont des violations de la Convention de Genève», a déclaré au téléphone Shahriar Kia, porte-parole des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) dans le camp.

Le responsable du ministère de l’Intérieur a également indiqué les troupes iraquiennes avaient battu des résidents avant que des forces américaines qui aident à garder le camp n’interviennent.

Le sort des résidents d’Achraf est dans les limbes depuis que les forces américaines l’ont confié à l’Irak cette année. Les dirigeants musulmans chi’ites de l’Irak sont amis avec Téhéran, qui veut voir le camp fermer et se faire livrer une liste de membres l’OMPI lui soit livrée pour les juger.

Des groupes de défense des droits de l’homme affirment que déplacer mes résidents contre leur gré serait une violation du droit international.

Le gouvernement considère l’OMPI comme terroriste, tout comme les États-Unis et l’Iran. Le mois dernier, l’Union européenne a décidé de la retirer de sa liste des organisations terroristes.

L’OMPI a commencé comme un groupe islamiste de gauche opposé au chah d’Iran, mais s’est brouillé avec les chiites religieux qui ont pris le pouvoir après la révolution de 1979.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe