jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : Instabilité à l’est et à l’ouest

Iran : Instabilité à l’est et à l’ouest

CNRI – A la suite des exécutions hâtives et sans jugement de 16 prisonniers politiques à Zahedan (chef-lieu du Baloutchistan dans le sud-est de l’Iran), les mollahs ont pendu deux autres prisonniers politiques à Oroumieh, dans le nord-ouest de l’Iran.
 
 

 
L’un de ces prisonniers exécutés était un étudiant de 29 ans, Habibollah Golpari-Pour. L’autre Reza Esmaili, âgé de 34 ans, avait été arrêté lors des révoltes postélectorales en 2009.
 
Le régime des mollahs a procédé à ces exécutions sommaires pour créer un climat de terreur dans la région du Kurdistan (ouest de l’Iran). Le 10 octobre, l’agence Mehr a rapporté que dans la ville de Baneh, au Kurdistan, cinq pasdarans ont été tués et deux autres blessés.
 
Ces derniers jours, la province de Baloutchistan (sud-est de l’Iran) a été très agitée. Le 25 octobre, lors d’une attaque d’un groupe d’opposants contre une caserne, 17 pasdarans ont été tués et sept autres blessés.
 
Peu après cette attaque, Mohammad Marzieh, le procureur de Zahedan, a annoncé que pour venger ces morts, 16 prisonniers politiques ont été exécutés, quelques heures à peine après l’attaque.
 
Le 27 octobre, Ali Abdollahi, l’adjoint du ministre de l’Intérieur, a annoncé la formation d’un comité spécial au sein du Conseil suprême de sécurité nationale pour examiner l’attaque des opposants au Baloutchistan.
 
Le groupe Jaich-Al-Adl a revendiqué l’attaque du 25 octobre. Dans un communiqué, ce groupe a dit que l’attaque contre la caserne venait en réaction aux crimes commis par les pasdarans en Syrie, mais aussi contre les crimes du régime iranien contre les Iraniens de confession sunnites.
 
 

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe