samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : Hommage de Maryam Radjavi au centenaire de la Révolution constitutionnelle

Iran : Hommage de Maryam Radjavi au centenaire de la Révolution constitutionnelle

Iran : Hommage de Maryam Radjavi au centenaire de la Révolution constitutionnelleNCRI – A l’occasion du centenaire de la Révolution constitutionnelle de 1906 en Iran, Maryam Radjavi a rendu hommage dans un message vidéo adressé aux Iraniens, aux luttes de ses compatriotes pour la démocratie, dont elle a énuméré onze tournants les cent dernières années.

« Cette lutte acharnée qui s’est poursuivie sous les pires pressions prouve que les Iraniens méritent la démocratie », a souligné la présidente de la République élue de la résistance.

Elle a rappelé que dès la victoire de la Révolution constitutionnalle de 1906, un courant politique minoritaire dirigé par le clergé intégriste s’était révélé l’ennemi n°1 de la démocratie en faisant alliance avec la monarchie des Qajar qui régnait alors sur le pays.

Ce courant, dirigé à l’époque par le cheikh Fadlallah Nouri, le père idéologique de Rouhollah Khomeyni qui fonda par la suite la dictature religieuse, se prononçait déjà contre l’égalité des musulmans et des non musulmans, contre l’égalité des sexes, contre la souveraineté d’une majorité issue des scrutins et contre un pouvoir législatif aux mains des élus du peuple, a affirmé Mme Radjavi.

Elle a souligné que son mouvement de résistance qui lutte depuis un quart de siècle contre la dictature religieuse, a bénéficié de toutes les expériences des mouvements démocratiques qui ont marqué l’Histoire de l’Iran depuis cette date.

Mme Radjavi a souligné que tout au long de ce siècle, l’échiquier politique iranien s’est scindé en deux, entre deux conceptions de l’Islam, l’une intégriste et l’autre que prône son mouvement, un Islam démocratique, respectueux des liberté, prônant une république laïque et l’égalité, notamment entre les femmes et les hommes. 

La dirigeante de l’opposition a souligné encore une fois que son mouvement préconisait un changement démocratique en Iran, au lieu d’une politique de complaisance avec la dictature religieuse ou d’une intervention militaire.

« La crise mondiale actuelle créée par le dossier nucléaire iranien, par l’ingérence et le terrorisme de Téhéran en Irak et par la politique belliciste du régime iranien au Proche Orient prouvent que la seule issue reste le renversement de la tyrannie religieuse et l’instauration de la démocratie en Iran », a précisé Mme Radjavi, avant de répéter qu’il « faut que le Conseil de sécurité de l’Onu évince la dictature religieuse iranienne de tout le Proche Orient, notamment du Liban, de Palestine et d’Irak ».

Elle a appelé les gouvernements occidentaux à opter pour une politique responsable qui devrait être marquée par la fin de la complaisance avec les dictateurs de Téhéran et  la reconnaissance du mouvement de résistance des Iraniens contre la tyrannie religieuse.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe