mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieIran : fermeture de 100 usines de thé sur 180 dans le...

Iran : fermeture de 100 usines de thé sur 180 dans le nord du pays

CNRI – La crise économique du régime a mené à la banqueroute les producteurs de thé dans le nord de l’Iran, la principale activité économique de cette région. Parviz Cha’bani, le numéro du syndicat des producteurs de thé, a déclaré le 12 septembre à agence Kar : « Sur les 180 usines de production de thé dans le nord, il y en a 100 de fermées. Et les 80 restantes fonctionnent partiellement. »

Pour ce responsable, ce problème est dû aux importations déréglementées de thé en Iran. Des importations qui sont l’œuvre des autorités ayant des intérêts considérables dans ce secteur, sans égard aux producteurs nationaux.

Parviz Cha’bani a ajouté : « En dépit du potentiel considérable des plantations de thé dans le pays pouvant répondre aux besoins du marché intérieur, en raison de l’inattention des autorités, la production du thé vert dans notre pays a chuté considérablement au cours des dernières années. »

Il a également révélé que les importations de thé sont réalisées sans s’acquitter de taxes douanières réglementaires.

Par ailleurs, le 10 septembre dernier, Iraj Houssami, le président de l’Union des producteurs de thé, a déclaré à l’agence Fars : « le gouvernement n’est pas prêt à payer la somme de 25 milliards de tomans qu’il doit aux producteurs de thé dans le pays. »