samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : Envoyez les mollahs au Conseil de sécurité et soutenez le...

Iran : Envoyez les mollahs au Conseil de sécurité et soutenez le changement démocratique en Iran

ImageCNRI, 24 novembre – Voici la résolution de la manifestation des Iraniens devant le siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique à Vienne le 24 novembre : 
Nous sommes rassemblés ici aujourd’hui alors que le Conseil des gouverneurs de l’AIEA se réunit à Vienne pour décider du renvoi éventuel du dossier nucléaire de Téhéran devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Nous nous sommes également rassemblés à un moment où la quête persistante des mollahs de l’arme atomique est une violation flagrante de leurs engagements internationaux et que l’ingérence intégriste et terroriste de Téhéran en Irak, notamment son rôle dans l’ouverture de prisons secrètes et de centres de tortures dans ce pays, a suscité l’indignation et l’inquiétude internationales.

Nous sommes venus ici aujourd’hui pour déclarer d’une même voix avec le peuple iranien :
1.    Après 20 ans de dissimulation, de tromperie et de retard et après l’échec de tous les efforts et la futilité de toutes les concessions possibles pour convaincre la théocratie de cesser sa quête de l’arme atomique, le conseil des gouverneur de l’AIEA doit déférer le dossier nucléaire de Téhéran devant les Nations Unies sans délai supplémentaire de sorte que des décisions obligatoires, y compris la totalité du pétrole et l’embargo technologique soient pris.

2.  À un moment où le régime religieux a non seulement rejeté avec insolence des demandes internationales, y compris celle de l’AIEA, mais a aussi violé de manière flagrante la résolution de l’agence du 24 septembre et a continué ses activités nucléaires, l’expectative et le fait de donner aux mollahs encore une  occasion – l’autre facette de la politique de complaisance –ne fait qu’envoyer un message de faiblesse et encourage la dictature religieuse et terroriste à continuer ses efforts pour obtenir la bombe atomique.

3.  Tout retard de l’envoi du dossier nucléaire de Téhéran au Conseil de sécurité poussera le seul Etat parrain du terrorisme au monde à se doter des armes les plus dangereuses. Cela entraînerait une guerre ou une intervention militaire étrangère inévitable et causerait une catastrophe à l’échelle mondiale.
4. La seule solution véritablement efficace pour empêcher la guerre et la seule manière définitive d’en finir avec la menace nucléaire du régime de Téhéran, tout comme avec sa politique d’exportation du terrorisme et de l’intégrisme dans les pays de la région, doit être de soutenir le changement démocratique en s’appuyant sur les Iraniens et la Résistance iranienne. C’est la Troisième Voie, qui a été proposée une première fois par la Présidente élue de la Résistance iranienne Maryam Radjavi au Parlement européen en décembre 2004.

5.  La marque de terrorisme collée au principal mouvement d’opposition iranien, les Moudjahidine du peuple, a agi comme le plus grand obstacle au changement démocratique et doit donc être supprimée et suspendue au cou des mollahs en tant que le seul Etat parrain du terrorisme dans le monde aujourd’hui. Cette étiquette, qui constitue l’aspect le plus honteux de la politique d’apaisement a bloqué une grande partie du potentiel social, politique, de renseignement et financier de la Résistance. Comme l’ont soulignés d’éminents juristes et avocats internationaux et de nombreux parlementaires en Europe, l’inclusion de l’OMPI dans la liste du terrorisme n’a aucune base juridique et ne fait que saper la guerre contre la terreur.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe