mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésIran électionEfforts désespérés pour dissimuler le boycott sans précédent du scrutin et vastes...

Efforts désespérés pour dissimuler le boycott sans précédent du scrutin et vastes préparatifs de fraude

Farce électorale en Iran – N° 3

Des informations en provenance de Téhéran et d’autres villes du pays à 12 heures, heure locale, indiquent un boycott sans précédent de la farce électorale.

Les dirigeants du régime ont pris diverses mesures pour monter des mises en scène et faire apparaitre des foules dans les bureaux de vote. A Machad, dans le sanctuaire de l’Imam Reza, ils ont rassemblé des gens sous prétexte de distribuer de la nourriture gratuite et filment les files d’attente. A Falakeh Aab, à Machad, ils ont préparé un lieu pour la distribution de nourriture et filment les personnes indigentes venues se procurer de la nourriture comme des foules d’électeurs devant le bureau de vote local.

A Karadj, selon un observateur, chaque vote est payé 300 000 tomans. A Shahriar, ils distribuent des masques et de l’alcool gratuit dans le bureau de vote de la Grande Mosquée pour attirer les électeurs.

Selon des informations reçues de l’intérieur du régime, les responsables électoraux ont reçu pour instruction de ne dire en aucune circonstance et à personne le nombre de votants du bureau où ils se trouvent, et s’ils doivent le faire, de multiplier le nombre réel par 10 en l’annonçant. Ils ont également reçu des instructions pour se prémunir contre les bulletins nuls qui indiquent la contestation du vote par le grand public. Les instructions disent encore de mettre les votes douteux au compte du candidat dont le nom figure le plus près de l’inscription faite sur le bulletin.

Dans une instruction similaire, il est demandé et souligné aux responsables électoraux de ne pas se soucier du budget pour la propagande qu’ils souhaitent déployer dans le bureau de vote, d’entreprendre toute action créant un climat enthousiaste, et qu’il n’y pas de problème financier à cet effet.

Dans ces consignes, il est demandé aux responsables de la farce électorale de n’autoriser personne d’autre que les journalistes officiels à filmer, les membres du bureau de vote n’étant pas autorisés à prendre de films ou des photos en aucun cas. Des informations reçues de Téhéran, Kermanchah et d’autres villes indiquent des arrestations de personnes filmant les bureaux de vote.

Dans une autre mesure pour préparer le terrain à la fraude et aux votes multiples des agents du régime, il a été souligné qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une carte d’identité pour voter, il suffit de se souvenir de son code d’identité national, il n’est pas nécessaire d’être strict. Or l’une des conditions officiellement annoncées pour voter est d’avoir une carte d’identité et un certificat de naissance.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 18 juin 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe