lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : détérioration de la santé des prisonniers politiques grévistes de la...

Iran : détérioration de la santé des prisonniers politiques grévistes de la faim

Reza Jochan (g) et Khalid Hardani (d)CNRI – Lundi 26 juillet au matin, Reza Joshan, un détenu politique en grève de la faim pour protester contre les conditions et les pressions intolérables en prison, a été transféré au dispensaire de la maison d’arrêt de Gohardacht, puis dans un hôpital à l’extérieur en raison de la détérioration de son état de santé.

Reza Joshan, 25 ans, a été arrêté le 1er décembre 2009 parce que son frère se trouve au Camp d'Achraf. Il a été violemment torturé. Il est sous une pression énorme et persécuté par les hommes de main du régime qui veulent le forcer à écrire une demande d’amnistie au guide suprême du régime Khamenei.

Il a été transféré à la section 6 de la maison d’arrêt de Gohardacht avec des délinquants dangereux et des prisonniers de droit commun. Il a été interdit de visite à sa famille. Sa mère, Zahra Assadpour Gordji (Joshan), arrêtée une semaine après lui, est actuellement dans le quartier des femmes de la prison Gohardacht. Son père et sa sœur avaient été arrêtés auparavant sous le même chef d'accusation, à savoir un lien de parenté avec un habitant du camp d’Achraf.

Par ailleurs la santé de Khalid Hardani, un prisonnier politique de la section 4 de Gohardacht, lui aussi en grève de la faim depuis le 22 juillet, pour protester contre les attaques et les pressions des hommes de main du régime, s'est elle aussi détériorée.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe