lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : dix combattants de plus du Pasdaran et des Forces Al-Qods...

Iran : dix combattants de plus du Pasdaran et des Forces Al-Qods ont été tués en Syrie

Iran : dix combattants de plus du GRI et des Forces Al-Qods ont été tués en Syrie

CNRI – Selon les agences de presse reliées au corps des gardiens de la révolution islamique, (pasdaran) un officier de la marine du pasdaran, neuf membres du pasdaran et des mercenaires des Forces terroristes Al-Qods ont été tués dans des combats en Syrie. Leurs corps ont été transférés en Iran pour les funérailles.

Mardi 5 janvier, Abdollah Qorbani, l’officier de la marine, a été enterré dans le village de Sahraroud, commune de Fasa, dans la province de Fars dans le sud de l’Iran. Il avait été tué à Alep le 1er janvier.

Selon un rapport de l’agence Tasnim News lundi, 4 janvier le pasdaran et les Forces Al-Qods ont reconnu qu’un autre membre du pasdaran, Mostafa Khanzadeh de la province de Mazandaran, avait été tué en Syrie, mais n’ont pas donné plus d’informations.

Un colonel du pasdaran et un garde du corps du chef de la prière du régime à Téhéran, le mollah Mohannad Emami Kashani, ont été tués en décembre dernier alors qu’ils se battaient pour le dictateur Bachar el-Assad en Syrie.

Selon l’agence du régime Fars News, Mohsen Faramarzi, qui était un garde du corps personnel d’Emami Kashani, a été tué le 23 décembre à Alep. L’agence, qui est liée au pasdaran, a publié une photo de Faramarzi posant à côté d’Emami Kashani.

L’agence Fars a rapporté d’un autre côté la mort du colonel du pasdaran, Abbas-Ali Alizadeh, à Alep.

Le 28 novembre, le conseil de la résistance iranienne a annoncé qu’il avait eu accès à des rapports internes du corps des gardiens de la révolution islamique, (pasdaran) indiquant que Qassem Soleimani, le célèbre commandant terroriste des Forces Al-Qods, avait été touché par des éclats d’obus, notamment à la tête sur le front sud d’Alep.

Le véhicule de Qassem Soleimani, qui était là pour superviser une opération du pasdaran et un certain nombre de forces armées, a été la cible de l’armée libre de Syrie et a gravement blessé Soleimani.

Vu l’étendue de ses blessures, il a été immédiatement transféré par un hélicoptère du pasdaran à Damas, et après avoir reçu les premiers soins, il a de nouveau été transféré jusqu’à Téhéran.

Au moins 100 officiers du pasdaran et leurs forces ont été tués pendant ces trois derniers mois, mais seulement quelques corps ont été rapatriés en Iran, les autres ont été enterrés en Syrie.

L’agence officielle IRNA News a déclaré en juin 2015 que le nombre de ceux tués en Syrie et enterrés en Iran était de 400, alors que le nombre réel de tués au sein du pasdaran, dont de hauts commandants du pasdaran qui ont été tués lors de la guerre en Syrie, atteint les 3 000.

Le 30 novembre, le CNRI a publié les noms de 16 généraux du pasdaran qui ont été tués jusqu’à maintenant en se battant pour Assad en Syrie.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe