mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésIran : appel à sauver le prisonnier politique kurde Mansour Arvand

Iran : appel à sauver le prisonnier politique kurde Mansour Arvand

mansourLa Résistance iranienne exhorte les organes des droits humains à prendre des mesures efficaces pour faire aboutir les demandes des détenus grévistes de la faim d’Oroumieh et d’autres prisonniers en Iran

Le 29 novembre, au dixième jour de la grève de la faim de 29 détenus politiques kurdes à la prison centrale d’Oroumieh, dans le nord-ouest de l’Iran, les gardiens ont soudain transféré un des prisonniers du nom de Mansour Arvand, à la prison de la ville de Mahabad dans la province du Kurdistan. Accusé de « guerre contre Dieu », sa peine de mort vient d’être confirmée par la cour suprême des mollahs. Il risque une exécution imminente.

A la suite de ce transfert, les gardes spéciaux armés de matraques et de bâtons électriques ont encerclé la section politique pour terroriser les prisonniers et les empêcher de protester.

De même, lors des visites des familles, pour les intimider et les humilier, les gardes ont mis les prisonniers nus et les ont soumis à des fouilles non conventionnelles sous une pluie d’injures.

29 prisonniers politiques kurdes de la section 12 de la maison d’arrêt centrale d’Oroumieh sont en grève de la faim depuis le 20 novembre pour protester contre l’arrivée de détenus de droit commun dans leur quartier et la montée des pressions sur eux-mêmes et leurs familles. Au bout de dix jours, la santé de certains s’est dégradée. C’est le cas notamment d’Ali Afchari qui, privé de soins alors qu’il souffre de diverses maladies, est dans un état grave.

Pour empêcher la nouvelle de cette grève de se propager, les autorités ont coupé le téléphone de la prison depuis samedi midi. Elles ont menacé les grévistes de faire venir davantage de droit commun s’ils continuent leur mouvement.

De leur côté les détenus politiques de la prison de Gohardacht prés de Téhéran, et d’autres à la prison de Sanandaj, dans l’ouest de l’Iran, de Zahedan, dans le sud-est, et de Bandar-Langueh, sur le Golfe persique dans l’extrême sud du pays, ont annoncé leur soutien à leurs codétenus d’Oroumieh.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des instances et organes de défense des droits humains à des mesures efficaces pour sauver Mansour Arvand et faire aboutir les revendications des grévistes de la faim et des autres prisonniers dans les geôles des mollahs.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 30 novembre 2014