vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : 4 exécutions le 7 janvier et meurtre de 3 jeunes...

Iran : 4 exécutions le 7 janvier et meurtre de 3 jeunes dans l’ouest du pays

Le régime des mollahs a exécuté le 7 janvier quatre prisonniers à Qazvine (ouest de Téhéran) et Gatchsaran (sud-ouest de l’Iran). Le condamné de Gatchsaran était un jeune de 24 ans originaire de la province de Kohkilouyeh-Boyer-Ahmad. Trois jours avant, les mollahs avaient aussi pendu un détenu à la prison de Sari dans le nord.

Le 8 janvier à Bandar-Abbas (sud), au moins deux condamnés ont été placés en isolement avant leur pendaison.

59 personnes le 5 janvier ont été arrêtées à Machad (nord-est de l’Iran) et trois prisonniers à Dehdacht (province de Kohkilouyeh-Boyer-Ahmad, dans le sud-ouest) ont été fouettés en public le 25 décembre.

Le 4 janvier, les force de sécurité ont abattu d’une balle un jeune de 26 ans, Salman Khezri, dans la ville de Sardacht (ouest de l’Iran), puis ont attaché son cadavre à une voiture avant de le trainer sur la route pendant deux kilomètres.

Deux jours auparavant, deux autres jeunes à Saghez et Islamabad-e-Gharb (ouest) avaient aussi été abattus par les forces de sécurité. Kaveh Mostafaï, 24 ans, habitant de Saghez, a été tué uniquement pour avoir eu un vif échange verbal avec les agents. Pouria Assadi, 30 ans, habitant d’Islamabad-e-Gharb, a été la cible des tirs des agents dans une rue de la ville. Le régime des mollahs n’a pris aucune mesure contre les meurtriers qui ont pourtant été parfaitement identifiés et n’a pas donné suite aux plaintes déposées par les familles. Ramiar Ebrahimi, un ouvrier pauvre qui travaillait dans les environs de Sardacht, dans la province d’Azerbaïdjan orientale, a lui aussi été touché par une balle la semaine dernière qui l’a plongé dans le coma.

Ces exécutions et cette répression sauvage qui ont eu lieu durant la visite de Jack Straw en Iran, qui apporte son soutien aux dirigeants les plus sales du fascisme religieux au pouvoir, servent de bienvenue des mollahs à celui qui pour faire avancer la politique honteuse de complaisance cherche à redorer le blason des assassins du peuple iranien. Le silence mortel de certains pays occidentaux face aux violations sauvages et permanentes des droits humains en Iran et serrer les mains des tyrans ne relève que de la complicité dans ces crimes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 janvier 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe