jeudi, mars 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : 115 exécutions en deux semaines

Iran : 115 exécutions en deux semaines

Les fascistes religieux ont multiplié avec force les exécutions pour retarder leur renversement

CNRI – A la suite d’une vague d’exécutions dans diverses villes en Iran, le régime inhumain des mollahs a de nouveau envoyé 30 condamnés à la potence entre les 22 et 26 avril. Neuf prisonniers ont été pendus ensemble le 22 avril à la prison de Vakil Abad à Chiraz (sud de l’Iran). Le 23 avril, dans le sud du pays, seize autres prisonniers à Bandar Abbas, Kerman et Djiroft. Les 25 et 26 avril, trois détenus ont été pendus à Racht prison et deux autres dans les villes de Zandjan et d’Abhar.

 

En tout, en deux semaines, du 13 au 26 avril, le nombre d’exécutions atteint les 115. Le véritable nombre de pendaisons est bien plus élevé que cela. Selon des informations obtenues ces dernières semaines, de très nombreux prisonniers ont été exécutés en secret dans la ville d’Arak (centre).

Les criminels au pouvoir en Iran, cernés de crises croissantes politiques, sociales et économiques, s’inquiètent des conséquences des négociations nucléaires. Ils ont plus que jamais recours aux exécutions, à la torture et aux tueries de la population en Iran pour aviver un climat de terreur et de répression afin d’empêcher la propagation des protestations sociales. Ils profitent pour cela du silence et de l’inaction de la communauté international face aux violations brutale et systématique des droits humains en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 avril 2015