Home Actualités Actualités: Terrorisme & intégrisme Irak: l’armée américaine doit agir contre les réseaux iraniens

Irak: l’armée américaine doit agir contre les réseaux iraniens

0

Agence France Presse – Les troupes américaines ont "l’obligation et la responsabilité d’agir contre" les réseaux iraniens opérant en Irak, a déclaré mercredi le porte-parole de l’armée américaine dans ce pays, le général Kevin Bergner.

"Notre responsabilité, notre mandat en Irak est de prendre les mesures nécessaires pour aider le gouvernement à améliorer la sécurité dans le pays", a expliqué le général Bergner au cours d’une conférence de presse.

Il réagissait à de récentes critiques du président irakien, Jalal Talabani, sur l’arrestation le 20 septembre à Souleimaniyeh (Kurdistan irakien, nord) par des militaires américains d’un ressortissant iranien accusé d’être un agent de Téhéran impliqué dans des livraisons d’armes à des groupes rebelles irakiens.

M. Talabani avait exigé sa libération "immédiate" et dénoncé cette arrestation comme "illégale", estimant que les militaires américains avaient humilié le gouvernement régional kurde et "violé sa souveraineté".

"Nous avons l’obligation, c’est notre responsabilité d’agir contre de tels individus", a souligné le général Bergner.

"Nous avons un grand respect pour le président Talabani et les dirigeants irakiens, nous devons partager avec eux les informations que nous avons sur cet individu", a-t-il commenté.

"Nous avons d’ailleurs informé les autorités irakiennes de ce que nous avons appris sur cet individu, et je crois qu’il y a une prise de conscience du gouvernement sur qui il était vraiment et dans quoi précisément il était impliqué", a assuré le porte-parole.
 
Les autorité iraniennes ont démenti les accusations américaines et assuré que l’Iranien interpellé était un officiel de la province de Kermanshah, dans l’ouest de l’Iran, chargé de développer le commerce entre cette région et le Kurdistan irakien.

En signe de protestation contre cet arrestation, Téhéran a fermé lundi cinq postes-frontières, entre la province iranienne de Kermanshah (ouest) et le Kurdistan.

 
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here