jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyIl y en a assez de ce silence international sur Liberty –...

Il y en a assez de ce silence international sur Liberty – Anissa Boumediene

CNRI – « Faut-il rappeler que dans le dernier rapport de l’ONU, des experts de l’ONU sur les détentions arbitraires du 17 juillet, il est dit que vraiment le camp Liberty ne répond à aucune des conditions décentes pour abriter ces gens », s’est indignée Anisa Boumediene le 4 aout à la Plaine St-Denis, près de Paris.

Elle s’exprimait dans une conférence internationale arabo-musulmane suivie d’un Iftar (rupture du jeûne) en solidarité avec la Résistance iranienne et Achraf qui rassemblait autour de Maryam Radjavi, des centaines de personnalités musulmanes de 17 pays et des délégations parlementaires de 14 pays arabes. La conférence, présidée par Sid Ahmed Ghozali, ancien premier ministre algérien, a appelé à la condamnation de l’Irak par l’Assemblée générale de l’ONU, l’Organisation de la conférence islamique et la Ligue arabe, pour sa répression des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) dans les camps d’Achraf et de Liberty. Des personnalités comme Patrick Kennedy, la vice-présidente du sénat français Bariza Khiari, des représentants de la communauté musulmane de France avec notamment Khalil Meroun recteur de la mosquée d’Evry, et des délégations du Moyen-Orient et d’Afrique du nord, ont pris la parole.
 
Voici l’intervention de Mme Anisa Boumediene :

Je serai très brève car je sais que beaucoup de délégations doivent prendre la parole. Nous voilà réunis donc, une fois de plus, pour soutenir nos amis Achrafiens. Je voudrai tout simplement exprimer mon indignation devant le silence, l’omerta de la communauté internationale.

Nous le savons, depuis le 20ème siècle, nous sommes habitués à ce genre de silence. Et puis tout d’un coup, on découvre que des massacres ont été commis, que des gens ont été tués ou ont été séquestrés dans des camps dans des conditions ignobles.

Et voilà aujourd’hui, nous sommes une fois de plus saisis de ce qui se passe à Achraf. Il faut dire que, malheureusement, au lieu d’une aide de la part de l’ONU, c’est son représentant dont je ne citerai pas le nom, qui a l’air de donner des encouragements au gouvernement irakien car il faut savoir que sur les 3500 Achrafiens qui étaient, je ne veux pas dire détenus, mais qui se trouvaient au camp d’Achraf, la majorité a été envoyée au camp Liberty. Et ces gens là souffrent terriblement du manque d’eau, du manque d’électricité, par une température, par une chaleur qui atteint facilement les 55 degrés à l’ombre.

Alors que justement le gouvernement de Madame Radjavi qui toujours fait de grands efforts pour sauver justement ces Achrafiens et dont nous saluons l’endurance, la persévérance et la lutte continuelle. Malgré les engagements de Madame Radjavi à prendre en charge tout ce qui aurait un lien avec l’approvisionnement en eau, l’approvisionnement en électricité des gens du camp Liberty, tout ceci ne trouve aucun écho de la part du représentant des Nations Unies, de la part des organisations internationales pour les réfugiés. Faut-il rappeler que dans le dernier rapport de l’ONU, des experts de l’ONU sur les détentions arbitraires du 17 juillet, il est dit que vraiment le camp Liberty ne répond à aucune des conditions décentes pour abriter ces gens.

Alors, il y en a assez de ce silence de la communauté internationale, je dirai même de cette lâcheté internationale. Nous le voyons pour nos frères syriens, nous le voyons pour nos frères palestiniens, nous le voyons tout le temps à travers le monde, alors mon Dieu, soyez un peu des hommes et ne laissez pas continuer de se perpétuer des massacres à droite et à gauche.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe