vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: EvénementsIl faut transférer les opposants iraniens de Liberty aux USA, selon d'anciens...

Il faut transférer les opposants iraniens de Liberty aux USA, selon d’anciens responsables américains

CNRI – Le gouvernement américain doit respecter ses engagements vis-à-vis de la protection des 3000 opposants iraniens du camp Liberty, en Irak, a déclaré le général James Jones, conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche (2009-2011).

Il s’exprimait dans une conférence au Sénat à Washington le 29 janvier en présence de plusieurs anciens responsables du présent gouvernement.  » A mon avis le régime iranien ne souhaite pas qu’ils puissent quitter l’Irak. Car, le fait d’être regroupé dans un lieu réduit, fait d’eux une cible plus facile. Surtout quand le gouvernement irakien participe à ces actes ou ferme les yeux sur ce que fait l’Iran pour éliminer ces 3000 personnes. Sur le plan moral c’est tout à fait odieux et contraire à nos valeurs. Nous nous ne voulons pas que cela puisse arriver », a déclaré l’ancien chef de l’OTAN.

 » En 2003, les États-Unis ont demandé aux Moudjahidine du Peuple d’Iran de remettre leurs armes et de se regrouper dans un camp, celui d’Achraf. À chacun d’entre eux nous avons remis un engagement écrit pour assurer leur protection. Mais ensuite les États-Unis ont transféré la responsabilité du camp au gouvernement irakien et depuis 2009 le camp a été visé par sept attaques meurtrières. Quatre attaques contre le camp Liberty et trois attaques contre le camp d’Achraf ont fait 116 tués et 1200 blessés », a déploré le général américain.

L’autre intervenant éminent à la conférence était Howard Dean, ancien président du Parti démocrate américain (2004-2009). « Il y a 3000 opposants iraniens au camp Liberty, dont plus d’une centaine a été tuée dans des attaques sauvages, s’est-il indigné. Nous leur avons pris leurs armes et nous leur avons dit que nous allions les protéger. Nous n’avons pas tenu notre promesse. Ce que je demande au Congrès et au gouvernement c’est de respecter les engagements des États-Unis. Le temps presse. Nous leur avons donné des promesses successives que nous n’avons pas tenues. Il ne reste pas d’autre solution que de les aéroporter aux Etats-Unis. Ensuite, ils pourront aller où ils veulent dans le monde ».

Le célèbre démocrate a martelé : « Ce n’est pas le moment de transformer la politique étrangère des États-Unis en une politique mesquine et étroite. Le président a déclaré hier soir dans son intervention à la nation, qu’il est temps de se dresser pour l’honneur et la grandeur des États-Unis. La première chose que nous devons faire pour nous dresser pour l’honneur et la grandeur des États-Unis c’est de respecter notre engagement vis-à-vis de la protection des 3000 opposants iraniens en Irak. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe