vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIl est peu probable qu’un accord nucléaire avec l’Iran soit conclu avant...

Il est peu probable qu’un accord nucléaire avec l’Iran soit conclu avant la date limite du 24 novembre

Iran Arak heavy waterMalgré près d’un an de négociations, le régime iranien et six puissances mondiales ont peu de chances de respecter le délai expirant le 24 novembre et parvenir à un accord final incluant la levée des sanctions internationales contre Téhéran, en échange d’une limitation du programme nucléaire de l’Iran, affirment les officiels européens.

Les occidentaux ont dit à Reuters que probablement les deux parties concluront un autre accord provisoire similaire à celui qui a été signé il y a un an, pour pouvoir rediscuter de leurs profondes divergences dans les prochains mois.

Les points de blocage restants concernent le nombre des centrifugeuses utilisées en Iran pour l’enrichissement de l’uranium et la vitesse de la levée des sanctions qui touchent principalement les exportations du pétrole et les secteurs de la banque et d’assurance.

« Vers le 24 novembre, nous pourront voir les contours d’un accord final, mais probablement pas l’accord lui-même », dit un officiel occidental.

Un diplomate occidental de haut-rang proche des discussions – qui a requis l’anonymat – a souligné que les six puissances étaient encore en train de faire tout leur possible pour parvenir à un accord global et solide ce mois-ci dans les délais convenus.

Un autre diplomate occidental a déclaré qu’il ignorait si l’équipe de négociateurs iraniens, dirigée par le ministre des Affaires étrangères, Mohammad-Djavad Zarif, et son adjoint, Abbas Araghtchi, avait le mandat de faire des compromis nécessaires pour parvenir à un accord.

« Nous ne savons pas si (le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei) leur permettra de conclure le genre d’accord que nous souhaitons », a déclaré ce diplomate.

Les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne souhaitent que le nombre des centrifugeuses en fonctionnement en Iran soit réduit à quelques milliers, tandis que Téhéran veut garder en fonctionnement plusieurs dizaines de milliers de centrifugeuses. Actuellement, environ 19.000 centrifugeuses sont installées en Iran, dont 10.000 sont en fonctionnement.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe