vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafExperts de l’ONU : Les résidents du Camp Liberty doivent être protégés...

Experts de l’ONU : Les résidents du Camp Liberty doivent être protégés – Vidéo

Experts de l’ONU : Les résidents du Camp Liberty doivent être protégés

Les institutions des Nations Unies ont une obligation morale et légale de protéger les membres du principal groupe d’opposition en proie à la persécution en Irak, selon un membre haut placé du comité consultatif du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies. Plusieurs milliers de membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) au camp Liberty, près de Bagdad, subissent un siège du gouvernement irakien aux ordres du régime iranien.

Le professeur Jean Ziegler, membre du comité consultatif du Conseil des Droits de l’Homme, a accueilli positivement la déclaration du 5 août par le Haut Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l’Homme Zeid Ra’ad Al Hussein, dénonçant les exécutions en Iran.

« Les représentants du Conseil National de la Résistance Iranienne (CNRI) ici à Genève ont fait circuler un appel aux membres du comité consultatif du Conseil des Droits de l’Homme, qui tient sa 19ème session. La plupart des membres du comité consultatif du Conseil des Droits de l’Homme ont signé cet appel préparé par le Conseil National de la Résistance Iranienne », a affirmé M. Ziegler.

Il a ajouté qu’il y avait deux points importants dans cet appel :

« Les membres du comité soutiennent complètement la déclaration de dénonciation du Haut Commissaire pour les Droits de l’Homme, une personne prestigieuse qui fait autorité, et qui dénonce dans son appel du 5 août les exécutions qui ont lieu en Iran, en particulier les exécutions arbitraires de prisonniers politiques. »

« Deuxièmement, nous les membres du comité consultatif ayant signé l’appel des Moudjahidine (OMPI) dénonçons et exprimons notre inquiétude au sujet de la situation au Camp Liberty. »

« Le Camp Ashraf est un camp de réfugiés protégé par la juridiction internationale où les hommes et femmes de la Résistance Iranienne ont résidé sous la protection du droit international. La population d’Ashraf a volontairement accepté de se déplacer au Camp Liberty sous le contrôle de l’ONU. Lorsqu’ils sont arrivés au Camp Liberty, où ils se trouvent aujourd’hui, ils ont trouvé des conditions indignes, sans garantie de paix ou protection. Deux attaques criminelles ont eu lieu contre le Camp Liberty.

Les habitants du Camp Liberty font toujours face à un danger permanent, alors que ce sont des combattants pour la liberté, non pas des terroristes, mais seulement des personnes qui offrent l’exemple d’une résistance pacifique et démocratique à un régime terroriste à Téhéran. »

« Nous pensons – et je parle maintenant en tant que membre du comité consultatif du Conseil des Droits de l’Homme, pour moi-même et mes collègues qui ont signé l’appel du Conseil National de la Résistance Iranienne -, que nous, membres des mécanismes des droits de l’homme ici à Genève, avons l’obligation de protéger le Camp Liberty. »

« Le statut international des réfugiés autorise ces hommes et ces femmes pacifiques, qui sont l’incarnation de l’opposition démocratique à un régime terroriste », à être protégés, a-t-il affirmé.

« Nous avons, en vertu du droit international, l’obligation morale et légale d’assurer une protection permanente à la population qui vit au Camp Liberty, qui résiste, dont les membres sont un exemple pour tous les individus libres dans le monde grâce à leur combat, leur patience et leur détermination. »

M. Ziegler a résumé sa pensée en exprimant son « admiration très profonde et sa gratitude envers les hommes et les femmes du Camp Liberty » pour leur détermination sans faille dans la résistance contre le régime des mollahs en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe