mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsExécutions en Iran – « J'imagine du jour au lendemain voir tous...

Exécutions en Iran – « J’imagine du jour au lendemain voir tous les habitants de ces 42 communes exécutés » ! (Jean-Claude Jegoudez)

Exécutions en Iran – « J'imagine du jour au lendemain voir tous les habitants de ces 42 communes exécutés » ! (Jean-Claude Jegoudez)

Des défenseurs des droits de l’homme, des hauts dignitaires et des responsables politiques européens se mobilisent dans le cadre d’une campagne pour sauver une vingtaine de prisonniers politiques iraniens en grève de la faim et pour appeler à la constitution d’une commission internationale d’enquête sur les massacres des prisonniers politiques en Iran, pendant l’été 1988.

Une conférence a eu lieu en marge d’une exposition qui s’est tenue à ce sujet à la Mairie du 1er arrondissement de Paris, en présence du Maire Jean-François Legaret, le jeudi 17 août 2017.

Une exposition est également organisée les 30 et 31 août à la mairie du 2ième arrondissement de Paris. Des interventions auront lieu le jeudi 31 août à 14h à cette mairie du 2ième.

Lors de la conférence le 17 aout à la mairie du 1er arrondissement, plusieurs Maires de communes d’Iles de France étaient également intervenus, dont MM. Armand Jacquemin, Maire de Moussy-le-Vieux (Seine et Marne), Jean-Claude Jegoudez, Maire de Grisy-Sur-Seine (Seine et Marne) et Jacky Duminy, Maire d’Ors (Nord-Pas-de-Calais).

Voici un extrait de l’intervention de Jean-Claude Jegoudez, Maire de Grisy-Sur-Seine :

Le chiffre de 30.000 (exécutés) m’interpelle, parce que les 42 communes qui composent notre communauté de communes (et que je préside) fait à peine 30.000 habitants. Donc j’imagine du jour au lendemain voir tous les habitants de ces 42 communes pendus, exécutés. C’est quelque chose qu’on a pas le droit de laisser passer, c’est quelque chose qui doit nous interpeller et qui doit interpeller nos gouvernements. Les Etats se cachent un petit peu pour des raisons purement commerciales et hésitent à prendre des décisions.

Je remercie d’ailleurs le maire du premier qui n’hésite pas, à faire ces expositions et croyez-nous, pour des élus ce n’est pas toujours facile de pouvoir s’exprimer parce que la critique est très facile.

J’aurais une pensée pour les familles de ces 30.000 exécutés ainsi que tous les exécutés depuis cette date-là, exécutions qui continuent à petites doses, mais ça continue… C’est absolument inacceptable. L’ONU est sur le point de prendre des décisions. J’espère qu’elle va les prendre enfin.

Monsieur le maire du premier nous a envoyé une signature à apposer sur un document que je vais apposer avec plaisir et je vais essayer de convaincre le maximum de mes collègues sur mon territoire pour que le maximum de maires en France participent à cette demande.

J’aurais aussi une pensée pour les anciens du camp Liberty, qui sont maintenant en Albanie. Ils sont au moins maintenant en sécurité puisqu’ils n’ont plus la persécution qu’ils avaient en Iran ou en Irak et j’espère pour eux qu’un jour ils puissent retourner dans leur pays en toute liberté. Ce jour viendra bientôt et le combat de Maryam Radjavi est un combat que j’approuve à 100%. Je la suis depuis plusieurs années. Ce n’est pas facile. C’est un acte d’engagement, mais on l’assume sur toute la longueur.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe