lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireÉtats-Unis : Un ressortissant de Singapour inculpé pour exportations illégales vers l’Iran

États-Unis : Un ressortissant de Singapour inculpé pour exportations illégales vers l’Iran

États-Unis : Un ressortissant de Singapour inculpé pour exportations illégales vers l’Iran

Un ressortissant de Singapour, accusé d’avoir exporté illégalement vers l’Iran des instruments technologiques, découverts plus tard dans des appareils explosifs artisanaux non explosés, a été extradé aux États-Unis pour y être inculpé, à déclaré lundi le Département américain de la Justice.

Lim Yong Nam, également connu sous le nom de Steven Lim, a été emprisonné en Indonésie pendant un an et demi, selon l’Associated Press.

D’après les procureurs, l’homme de 42 ans a été mené devant le tribunal fédéral de Washington, où en 2010 il avait été inculpé pour contrebande, exportation illégale et fausses déclarations au gouvernement américain.

Lim et plusieurs autres sont accusés d’avoir aidé à l’exportation en 2007 et en 2008 de modules de transmission radiofréquence achetés à une entreprise anonyme du Minnesota, et d’avoir menti au gouvernement des États-Unis en déclarant que les biens étaient à destination de Singapour. En réalité, d’après les procureurs, les modules étaient exportés en Iran via Singapour.

Lim a déclaré aux autorités américaines qu’il ignorait les restrictions sur les exportations américaines vers l’Iran, alors même qu’il avait contacté l’un de ses co-accusés une demi-douzaine de fois pour parler de ces interdictions, si l’on en croit l’acte d’accusation.

Selon les procureurs, au moins 16 de ces modules, qui peuvent avoir plusieurs applications commerciales, avaient par la suite été découverts en Irak par les forces de la coalition dans des bombes artisanales non explosées. L’acte d’accusation décrit ces bombes artisanales comme la principale menace pour les troupes américaines en Irak et rappelle qu’elles sont à l’origine de 60% des pertes humaines parmi les soldats américains en Irak entre 2001 et 2007.

« L’exportation illégale de technologies américaines sur lesquelles pèsent des restrictions est extrêmement préjudiciable pour notre sécurité nationale », a affirmé dans une déclaration Michael Steinbach, le directeur adjoint exécutif de la section sécurité intérieure du FBI. « Dans ce cas, la technologie avait une visée meurtrière et était utilisée dans des appareils explosifs artisanaux en Irak, mettant en danger les États-Unis et les forces de la coalition. »

Lim, qui a été inculpé en 2010, devait comparaître pour la première fois devant la justice lundi.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe