lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeEntretien de Mehdi Abrishamchi sur le rôle destructeur des pasdaran iraniens

Entretien de Mehdi Abrishamchi sur le rôle destructeur des pasdaran iraniens

Entretien de Mehdi Abrishamchi sur le rôle destructrice des pasdaran iraniens

La chaine Orient TV (en langue arabe) a réalisé, le 26 mai, une interview avec Mehdi Abrichamtchi, président de la Commission de la paix et de la sécurité du CNRI, sur le rôle des pasdaran iraniens dans les crises actuelles au Moyen-Orient. En voici des extraits :

Question : quelle est l’implication du régime iranien au Yémen et en Syrie?

Mehdi Abrichamtchi: Les relations entre le régime iranien et les Houthis ne datent pas d’hier. Le régime iranien a commencé à les former à Qom il y a environ 25 ans. Il a également créé des bases d’entraînement au Liban pour eux. À ce sujet, permettez-moi de vous lire l’extrait d’un rapport (confidentiel) des responsables iraniens, présenté lors d’une réunion du « Conseil suprême de sécurité nationale » du régime. Ce rapport indique que « la stratégie de l’Iran consiste à maintenir nos engagement en Syrie.

Comme l’a souligné le Guide suprême, l’avenir de l’Irak, de la Syrie, du Liban et du Yémen est important pour la République islamique. Par conséquent, nous ne devons ni reculer, ni renoncer à prendre les mesures nécessaires à cet égard. Parce que nous pouvons placer d’autres pays arabes, notamment l’Arabie saoudite, dans une impasse et l’encercler. Cela vaut aussi pour l’Égypte. »

Ce rapport affirme également que Khamenei dispose d’un budget colossal pour mener à bien ses objectifs et que des investissements politiques et militaires énormes ont été réalisés pour défendre le régime syrien. Pour Khamenei, « perdre » la Syrie est une « ligne rouge » de son régime.

Question : Quel est le rôle des pasdaran dans les projets hégémoniques du régime ?

Mehdi Abrishamtchi: La Force Qods des Pasdaran est massivement impliquée dans les affaires intérieures des autres pays de la région. Il y a 23 ans, nous avons publié un livre intitulé «L’intégrisme islamiste: La nouvelle menace mondiale » (Edition Seven Locks, 1997). Dans le chapitre concernant « L’armée islamiste dans la région », nous avons révélé le rôle de la Force Qods dans la politique d’expansion du régime.

Moi-même, dans un ouvrage sur les Pasdaran (« Les gardiens de la révolution, l’armée intégriste et terroriste », édition Jean Picollec, 2008) j’ai également fourni des explications assez détaillées sur la nature et les activités des pasdaran. Ces derniers ont un rôle majeur dans l’ensemble des problèmes de la région, notamment au Yémen, en Syrie, en Irak, au Liban etc. Cependant, je souhaite souligner que le régime iranien est très fragilisé et affaibli actuellement. Dans sa fuite en avant, elle cherche à exporter la crise et obtenir l’arme nucléaire.

Pourquoi? Parce que la stratégiques des mollahs est dans l’impasse. Les conséquences de cette impasse sont perceptibles en Iran même et dans les reculs successifs du régime dans la région. Nous assistons à des reculs majeurs en Syrie, à Tikrit et au Yémen.

Par ailleurs, nous avons assisté ces dernières semaines à de nombreux mouvements de protestation et de révoltes dans les villes iraniennes. À Mahabad, à Sanandaj et à Ahvaz nous avons pu voir que les Pasdaran et les milices du Bassidj n’ont pas été en mesure de contrôler ces révoltes qui ont pris des proportions sans précédents. Le régime craint un soulèvement populaire plus important qu’en 2009 qui pourraient lui être fatal.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe