jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésEIFA : Il faut une réconciliation nationale avec les sunnites en Irak...

EIFA : Il faut une réconciliation nationale avec les sunnites en Irak et évincer le régime iranien

EIFA : Il faut une réconciliation nationale avec les sunnites en Irak et évincer le régime iranien

Par Struan Stevenson*, président de l’Association européenne pour la liberté en Irak (EIFA):

Bien que la bataille pour Ramadi et pour la province d’Anbar n’ait pas été définitivement résolue et que des affrontements lourds sont toujours en cours, cela fait peu de doute : le groupe terroriste Daech fait face à une défaite écrasante dans cette région et que l’armée irakienne et les tribus sunnites armées ont marqué une grande victoire, notamment dans la ville de Ramadi, capitale de la province d’Anbar, libérant ainsi de nombreux quartiers de la ville de l’emprise de Daech.

Ces batailles ont prouvé la capacité et la puissance des tribus sunnites, qui ont suivi une formation américaine l’année dernière. Cependant, malheureusement, ces forces ne comptent qu’environ 5 000 personnes, selon un porte-parole des forces américaines, ce qui est loin du nombre requis. Des obstacles politiques, notamment l’influence du régime iranien, freine la croissance de cette force puissante et l’empêche d’embrasser toutes les factions sunnites en Irak.

Cela intervient en dépit du fait que de récentes études ont conclu que le nombre de volontaires sunnites à Anbar, disponibles pour lutter contre Daech, pourrait être supérieur à 100 000, mais seulement si les sunnites étaient autorisés à participer à la gouvernance centrale et à faire partie des organismes de prise de décision, d’une manière significative.

En puisant sur l’expérience des derniers 18 mois – en particulier à Salah ad-Din et Diyala, où les milices affiliées au régime iranien ont remplacé Daech et ont initié un nouveau cycle de la violence et des meurtres contre les sunnites – l’Association européenne pour la liberté en Irak (European Iraqi Freedom Association) met en évidence les éléments suivants :

1. Les Etats-Unis doivent former les tribus sunnites irakiennes à grande échelle, dans toutes les régions de conflit ; à savoir Ninawa, Salah ad-Din, Kirkouk, Diyala, la périphérie de Bagdad, et en particulier à Anbar. L’expérience tend à montrer que les forces nécessaires pour libérer toutes ces régions peuvent être facilement et rapidement mobilisées dans les tribus sunnites.

2. Il faut provoquer une réconciliation nationale globale et inclure de véritables représentants des sunnites, de manière significative et efficace, dans le gouvernement irakien et ses institutions.

3. Les affaires administratives, politiques et de sécurité des régions libérées devraient être confiées aux sunnites et aux tribus concernées. Les milices affiliées au régime iranien ne devraient pas pouvoir d’entrer dans ces régions ; sinon, le massacre de personnes dans les régions libérées et la destruction de leurs biens par les milices, comme ce qui s’est passé à Salah ad-Din, Diyala et al-Jurf Sakhar, vont tout simplement se reproduire, alimentant la machine à recruter de Daech.

4. Mettre en oeuvre l’aide internationale pour reconstruire les régions libérées, le retour rapide des réfugiés déplacés internes et externes et la mise en place des mécanismes de l’Organisation des Nations Unies et de la coalition internationale pour assurer la bonne utilisation de l’aide au développement.

5. L’EIFA appelle l’Union européenne et les Etats membres à développer leur aide pour la reconstruction de ces régions, dans le cadre décrit ci-dessus, avec les garanties nécessaires.

*Struan Stevenson, président de l’Association européenne pour la liberté en Irak (EIFA), a été membre du Parlement européen entre 1999 et 2014 et a présidé la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak de 2009 à 2014.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe