mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireEd Royce : Le régime iranien continue d’entraver les investigations des inspecteurs...

Ed Royce : Le régime iranien continue d’entraver les investigations des inspecteurs internationaux sur son programme nucléaire

Les rapports indiquent que les négociateurs ont réduit leurs exigences concernant les travaux effectués dans le passé en Iran sur les procédés de fabrication d’une bombe atomique.

Washington, DC – Aujourd’hui, Ed Royce, élu républicain de la Californie et président de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants, a fait la déclaration suivante à la suite de la publication des rapports indiquant que les négociateurs internationaux cherchent à réduire leurs exigences de transparence concernant les travaux effectués dans le passé en Iran les procédés de fabrication d’une bombe atomique.

Les récents rapports montrent que l’Iran continue à refuser de coopérer avec les inspecteurs internationaux enquêtant sur les efforts de ce pays pour développer une arme nucléaire. Les négociations entre les six puissances mondiales et l’Iran ont été reprises aujourd’hui en Suisse.

Le président Royce a déclaré :
« Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, l’Iran refuse de se conformer à ses engagements de travailler avec les inspecteurs internationaux et de fournir des clarifications sur ses efforts dans le passés pour construire une arme nucléaire. Ce test est fondamental pour évaluer la volonté de Téhéran de respecter ou pas un accord nucléaire significatif. Les négociateurs américains et internationaux devront absolument prendre en compte les résultats de ce test. Les inspecteurs internationaux ont déjà déclaré que dans ce teste pour démontrer sa bonne foie, l’Iran a échoué.

« Maintenant que les négociateurs américains rencontrent de nouveau leurs homologues iraniens, cette question doit être placée au centre des pourparlers. Les membres du Congrès ont clairement fait savoir que les informations sur les travaux effectués dans le passé en Iran sur la fabrication d’une bombe doivent être rendu publiques si l’on veut qu’un éventuel accord nucléaire avec l’Iran ait une quelconque crédibilité. »

Le rapport du mois dernier de l’AIEA déclarait : « L’agence demeure préoccupée par l’existence probable en Iran d’activités nucléaires non déclaré impliquant des organes militaires, notamment les activités liées au développement d’une charge nucléaire transportable par missile. » Ce rapport précisait également que les inspecteurs avaient amassé « plus d’un millier de pages » montrant l’existence d’« activités de recherche et développement et de test » sur les technologies nécessaires pour développer une arme nucléaire. Cette semaine, le directeur de l’AIEA a de nouveau exprimé sa frustration devant le manque de coopération de l’Iran sur cette question cruciale.

En automne dernier, plus de 350 membres du Congrès ont rejoint le président Royce et ont adressé une lettre commune au Secrétaire d’Etat, John Kerry, pour exprimer leurs profondes préoccupations concernant le refus de l’Iran de coopérer pleinement avec l’Agence internationale de l’énergie atomique.

Cette semaine, plus de 360 membres du Congrès ont rejoint le président Royce pour faire part d’un certain nombre de leurs préoccupations au sujet des négociations en cours avec le régime iranien. Ils ont notamment affirmé : « l’Iran – en dépit de ses obligations internationales – n’a toujours pas fourni de clarification sur les travaux qu’il a effectués dans le passé sur les procédés de fabrication d’une bombe atomique. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe