lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafDroits de l’homme et Démocratie: Le Rapport de 2011 du Ministère des...

Droits de l’homme et Démocratie: Le Rapport de 2011 du Ministère des Affaires Etrangères Britannique & du Commonwealth – Camp Ashraf

CNRI – Jeudi 3 mai 2012 – Le Ministère chargé des Affaires Etrangères Britanniques & du Commonwealth a publié son rapport sur les droits de l’homme et la démocratie en 2011. Le Rapport a été présenté au Parlement  en avril 2012 par la Secrétaire d’Etat chargé des Affaires Etrangères et  du Commonwealth.

Ci-dessous la partie du Rapport concernant le Camp d’Ashraf:
Source: site Internet du Ministère des Affaires Etrangères & du Commonwealth, le  30 avril 2012

….
Camp d’Ashraf  (page 265 du Rapport)
Le Camp d’Ashraf (rebaptisé  “Camp de la Nouvelle Irak” par les Autorités Irakiennes) abrite environ 3,400 membres  de l’Organisation des Moudjahidines du Peuple Iranien (OMPI). Selon la Mission d’Assistance des Nations Unies pour l’Irak (MANUI), le camp a été pris d’assaut par le gouvernement Irakien le 8 avril. 36 résidents ont trouvé la mort au cours de cette attaque, et beaucoup d’autres ont été blessés. Suite à cela, le gouvernement Irakien a fait vœux  de fermer le Camp d’Achraf à la fin de l’année 2011.

La Grande Bretagne a condamné publiquement les actions menées par le gouvernement Irakien et n’a pas cessé, tout au long de l’année 2011, de les exhorter à traiter dignement les résidents du Camp d’Achraf, selon les droits et les protections dont ils jouissent sous couvert de la loi internationale des droits de l’homme et du droit irakien.

Nous avons encouragé le gouvernement et les dirigeants du Camp d’Ashraf à négocier de manière constructive afin qu’ils trouvent  ensemble une solution durable et pacifique concernant l’avenir des résidents du camp et qu’ils restent souples quant à sa date limite de fermeture.  En décembre, le Premier Ministre Al-Maliki a annoncé qu’’un délai était accordé et que le camp  ne fermerait finalement qu’en avril  2012 à condition que les résidents commencent à déménager vers un site temporaire en Irak. 

Nous espérons  le  transfert pacifique des résidents très prochainement afin que l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) puisse entamer les démarches nécessaires à la détermination du statut de demandeur d’asile pour chacun des résidents. Le gouvernement Britannique soutient les efforts de Martin Kobler,  Représentant spécial du Secrétaire Général auprès des Nations Unies, afin qu’il fasse tout pour trouver une solution durable et pacifique à ce problème.