vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireDes plans détaillés d’installations nucléaires en Iran

Des plans détaillés d’installations nucléaires en Iran

France 24 , Une semaine en Asie, 9 mars – A la veille des élections législatives du 14 mars en Iran, un nouveau volet de sanctions s’est abattu sur le régime des mollahs. Le dossier nucléaire iranien est réouvert. Une troisième salve de sanctions a été adoptée à l’ONU. À Vienne, l’Agence internationale de l’Energie atomique a présenté ce qu’elle considère comme des preuves que l’Iran continue son programme d’armements nucléaires.

Des éléments qui remettent en cause un rapport des services des renseignements américains qui avançait que ce programme était enterré depuis 2003. Mais pourquoi ce revirement ? C’est à cause de cet homme, Alireza Jafarzadeh.

En 2002 il a été le premier à révéler le programme nucléaire secret de Téhéran. La plupart de ses révélations avaient été confirmés par l’AIEA. C’est encore lui il y a 15 jours qui a présenté des plans détaillés des installations nucléaires rapportés d’Iran dans un ordinateur.

Jafarzadeh : « Le programme d’armement nucléaire est beaucoup plus avancé que ce que l’on craignait. Alors il nous reste très peu de temps pour adopter un ton très ferme face à Téhéran. Vous voyez ici, derrière les bâtiments de l’armée, c’est le site top secret de Nouri. C’est là que les travaux sont effectués. »

Un site top secret au sud-est de Téhéran que Jaffarzadeh affirme consacré à la production d’ogives nucléaires. Ici, d’après lui, se situe le Centre de Commandement et de Contrôle caché au milieu d’une université à Téhéran.

« Nous avons les noms, nous avons les lieux, nous avons tous les détails. Alors que fait l’AIEA ? Est-ce qu’elle attend que l’Iran construise la bombe pour prendre une décision ? Ou est-ce qu’elle va agir maintenant ? »

Ces découvertes ne sont pas en mesure d’être vérifiées de manière indépendante pour l’instant. Le dossier est en attente, mais l’AIEA est maintenant bien loin d’admettre que Téhéran cultive la transparence sur son programme nucléaire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe