jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceDes parlementaires irakiens demandent la levée du blocus médical imposé au camp...

Des parlementaires irakiens demandent la levée du blocus médical imposé au camp Liberty (le lieu de résidence des opposants iranien en Irak)

Des parlementaires irakiens demandent la levée du blocus médical imposé au camp Liberty (le lieu de résidence des opposants iranien en Irak)

CNRI – Plusieurs membres du parlement d’Irak ont demandé la levée du blocus médical imposé au camp Liberty, le lieu de résidence des opposants iranien en Irak, situé à proximité de l’aéroport de Bagdad.Selon le journal « Al-Mustaqbal Al-Arabi » daté du 13 février, Madame Djamila Al-Obaidi, parlementaire irakien et membre du groupe Al-Wataniya, a déclaré :

« Les informations qui nous sont parvenus sur la situation des résidents du camp Liberty montrent que les droits de ces résidents ont été ouvertement bafoués. Il y a eu de nombreuses obstructions contre l’approvisionnement de leur camp en vivres, en carburants et en médicaments, mais aussi des obstructions contre d’accès des résidents malades aux soins médicaux. Cette situation a provoqué la détérioration de l’état de santé des résidents du camp Liberty et le décès de plusieurs d’entre eux. »

 

Selon un reportage de la chaîne télévisée Al-Taghyeer, diffusé le 11 février, Ahmad Abdallah – élu du Kurdistan irakien et le rapporteur de la Commission de sécurité et de défense du parlement d’Irak – a publié un communiqué de presse dans lequel il a condamné le blocus injuste imposé aux résidents du camp Liberty. Il a souligné que la responsabilité de la mort des résidents du camp Liberty – décédés en raison du blocus médical imposé à ce camp – incombe au gouvernement irakien. Il a demandé que le blocus médical imposé au camp Liberty soit levé le plus tôt possible.

 

Talal Al-Zoubai, le président de la Commission d’assainissement au sein du parlement d’Irak, a demandé au gouvernement irakien de restituer les avoirs et les biens des résidents du camp Liberty.

 

Selon le journal « Donia Al-Watan », dans une conférence de presse qui a eu lieu le 18 février, Talal Al-Zoubai a déclaré : « Les biens des réfugiés iraniens qui résidaient auparavant au camp d’Achraf en Irak ont été volés par des milices qui sont maintenant installées dans ce camp. Les miliciens ont cassé les serrures des entrepôts au camp d’Achraf et ont volé les biens qui se trouvaient dans ces entrepôts, notamment de nombreux véhicules et de nombreux groupes électrogènes. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe