mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésDes musulmans de France se mobilisent autour de la Résistance iranienne contre...

Des musulmans de France se mobilisent autour de la Résistance iranienne contre l’extrémisme

usulmans de france resistance iranienneSous le thème “ les musulmans unis contre l’instrumentalisation de l’Islam par les extremistes », dimanche 30 novembre, des représentants de musulmans de France se sont retrouvés réunis en colloque à Auvers sur Oise pour s’unir contre l’extrémisme.

Cette réunion organisée à l’initiative du Comité des musulmans de France pour la Défense des droits des Achrafiens, qui s’était illustrée dans la défense des réfugiés iraniens victimes de massacre en Irak s’est tenue en présence de Mme Maryam Radjavi la présidente élue de la Résistance iranienne au siège du CNRI.

Taoufik Sebti, Secrétaire général du Conseil français du Culte musulman (CFCM), Khalil Merroun, Recteur de la Mosquée d’Evry, Cheikh Dhaou Meskine, recteur de l’école Réussite, L’ayatollah Jalal Ganjé’i, président de la Commission de la liberté de culte du CNRI, Haj Hamida Maïga, Président de la Fédération musulmane de Cergy, Hikmet Turk, Président de Centre Culturel Franco-Turque, Saïd El Mouadoine, Président de Conseil Regional du Culte Musulman, IDF Ouest, responsable de la mosquée de Pontoise, Mohammed Azizi aumônier d’Iles de France sont notamment intervenus lors de ce colloque,

Maryam Radjavi a rappelé que : « le monde aujourd’hui a besoin d’un front uni, composé des musulmans démocrates et opposés à l’intégrisme et à l’extrémisme. »

Résistance iranienne

Le CMFDDA a publié le communiqué suivant à l’issus de ce colloque :

Les musulmans unis contre l’instrumentalisation de l’Islam par les extrémistes

Dans les enseignements authentiques de l’Islam, le seul critère de différence entre les êtres consiste dans leur vertu. Le Coran précise :
« Ô peuples ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus vertueux. » (Sourat 49- 13).

Les êtres humains de toutes races et couleurs, sont libres et égaux. Priver quelqu’un de son droit à la vie, de sa liberté et de son droit à l’égalité est contraire à la loi de la Création et contre les véritables préceptes de l’Islam.
Les comportements cruels sont contraires aux lois et à la pratique prêchée par l’islam, les attribuer à cette religion par quiconque est une grande injustice à cette croyance.

L’apparition de Daeche et la crise terrible qui touche aujourd’hui le Moyen-Orient et le monde musulman, et dont les conséquences proviennent jusqu’à notre société en France, sont les conséquences de la politique menée par le régime iranien dans la région, particulièrement son soutien à la politique sectaire du gouvernement de l’ancien premier ministre Al-Maliki en Irak. Une politique qui a marginalisé les sunnites en les réprimant cruellement et soutenu la dictature de Bachar El-Assad en Syrie.

Le règlement de ce problème n’est pas seulement possible par des solutions sécuritaires et militaires. Pour éradiquer le terrorisme et l’extrémisme sous couvert de l’Islamisme, il faut une réponse culturelle respectueuse de l’Islam et des musulmans qui en sont les principales victimes.
Dans cet esprit, la fermeté face aux ingérences du régime iranien dans la Région, particulièrement son éviction de l’Irak et de la Syrie est une attitude indispensable, pour pouvoir lutter efficacement contre le terrorisme et l’intégrisme islamiste, notamment la barbarie qui se manifeste sous le nom de « l’Etat islamique ».

Sur le plan culturel, les mouvances extrémistes s’appuient sur une fausse interprétation de l’Islam extrêmement dangereuses et néfastes. Pour s’y opposer il faudrait s’appuyer sur l’alternative culturelle et doctrinale issus de la tolérance et de la miséricorde de l’Islam qui est compatible avec la démocratie.

Depuis 35 ans, la doctrine d’un « Guide suprême » (Velayate Faqih) s’impose aux iraniens sous prétexte de l’islam et du chiisme, et maintenant la version arabe et sunnite sous l’apparence d’un « Califat » en Irak et en Syrie, ni l’un ni l’autre n’ont rien à voir avec les préceptes de l’Islam, au contraire, il s’agit d’une instrumentalisation de cette religion qui vise à détruire son message de paix et de tolérance.
En tant que représentants de musulmans en France, porteurs de ce message de tolérance et de miséricorde, nous faisons front face à la barbarie et à l’extrémisme sous le nom de l’Islam et dans cet esprit nous partageons les idées formulées par Mme Maryam Radjavi la Présidente élue de la Résistance iranienne pour la constitution d’une alternative culturelle face à ce phénomène.

Nous appelons à la fin du blocus et des restrictions imposés aux Achrafiens dans le camp Liberty en Irak, ceux qui ont été victimes de massacres et de violences des agents et des milices des régimes despotiques d’Iran et d’Irak ces dernières années. Nos frères et sœurs au camp Liberty n’ont pas cédé aux pressions et persécutions défendant les fondements de leur fidélité en un islam authentique face aux extrémismes.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe