mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafDes maires italiens demandent la libération des otages d'Achraf

Des maires italiens demandent la libération des otages d’Achraf

CNRI – Des maires de la région du Piémont en Italie ont rejoint l’appel international exhortant le gouvernement américain et les Nations Unies à agir pour libérer les sept opposants iraniens du camp d’Achraf pris en otage par les forces irakiennes, le 1er septembre.

Les maires soulignent dans une déclaration commune que les Etats-Unis et l’ONU qui s’étaient engagés à protéger les dissidents iraniens en Irak n’ont pris aucune mesure.

Ils ont condamné l’attaque du 1er septembre sur le camp d’Achraf, qui a provoqué la mort de 52 membres des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI).

Dans une déclaration commune, les édiles italiens ont exhorté l’ONU à déployer des casques bleus dans le camp Liberty afin de les protéger contre toute nouvelle attaque.

En attendant, la grève de la faim des opposants iraniens au camp Liberty en Irak a atteint son 47ème jour.

Le mouvement a commencé le 1er septembre, après le massacre du camp d’Achraf. Les grévistes de la faim du camp Liberty, qui en moyenne ont perdu 10 kg, sont confrontés à de graves problèmes de santé comme une baisse sévère de la vue et de l’ouïe, des troubles digestifs et du sommeil.

Parmi les grévistes de la faim, se trouvent de nombreux proches des otages et des victimes du massacre du 1er septembre.

Parallèlement à Liberty, des grèves ont lieu à Berlin, Londres, Genève, Ottawa et Melbourne. Les manifestants réclament également une enquête indépendante sur le massacre d’Achraf.