lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésDes dizaines de personnalités kurdes irakiennes appellent à la protection des opposants...

Des dizaines de personnalités kurdes irakiennes appellent à la protection des opposants iraniens à Liberty

CNRI – Plusieurs dizaines de personnalités du Kurdistan irakien, notamment des activistes des droits civils, des artistes, des écrivains, des professeurs d’université, des journalistes et des personnalités politiques, ont signé une déclaration en faveur de la protection des opposants iraniens du camp Liberty en Irak.

Le texte de cette déclaration a été publié le 22 avril par l’agence de presse d’Irak.

Dans cette déclaration, les personnalités du Kurdistan irakien ont affirmé :

« En 2009, les forces américaines ont transféré la gestion du dossier des réfugiés iraniens résidants au camp d’Achraf au gouvernement irakien. Depuis cette date, ces réfugiés ont été massacrés à sept reprises par les forces du gouvernement irakien, notamment en septembre 2013 lorsque la majorité des résidents du camp d’Achraf ont été collectivement assassinés. Jusqu’à présent, le gouvernement d’Irak n’a pas autorisé une enquête internationale impartiale sur ces massacres. Aucun des auteurs de ces massacres n’a été ni arrêté, ni jugé, ni puni. »

« Jusqu’à présent, 134 de ces réfugiés iraniens ont été tués et plus de 1300 ont été blessés. Les résidents du camp d’Achraf ont été contraints à quitter leurs habitations et ont été transféré au camp Liberty qui est dépourvu d’équipements adéquats pour héberger ces réfugiés. Le camp Liberty est exposé à de nombreuses menaces, étant  encerclé par les forces du gouvernement irakien. Avec la complicité de ce gouvernement, ce camp a été attaqué par des roquettes à quatre reprises. »

« Tous les résidents du camp d’Achraf qui sont maintenant installés au camp Liberty sont des personnes protégées en vertu de la 4ème Convention de Genève. Le Haut Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés a reconnu le statut de ces personnes en tant que réfugiés et demandeurs d’asile et par conséquent, ces personnes doivent bénéficier des protections prévues par le droit international. »

« Nous, les signataires du présent rappel, motivés par le souci de préserver les valeurs humaines et les droits de l’Homme, rejoignons la campagne internationale pour protéger la vie de ces réfugiés et demandons les actions suivantes :

1) Il faut obliger le gouvernement d’Irak de permettre aux résidents du camp Liberty d’assumer leur sécurité et leur protection à leur frais et il faut que le gouvernement d’Irak mette fin à l’encerclement de ce camp.

2) Afin d’empêcher tout nouveau massacre, il est indispensable qu’un force sous le commandement de l’ONU s’installe de façon permanente au camp Liberty et il faut que ce camp soit placé sous la supervision du Haut Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés.

3) Nous demandons à l’ONU de missionner un enquête international transparente et indépendante sur les massacres des réfugiés iraniens dans les camps d’Achraf et de Liberty.

4) Il faut obliger le gouvernement d’Irak à libérer les sept personnes prises en otage au camp d’Achraf en septembre 2013.

5) Il faut autoriser les résidents du camp Liberty à fournir des services humanitaires et des soins médicaux aux personnes malades résidants dans ce camp et à y construire, à leur frais, des installations médicales dont ils ont besoin. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe