mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafDes Députés britanniques condamnent fortement la conduite du gouvernement irakien lors du...

Des Députés britanniques condamnent fortement la conduite du gouvernement irakien lors du Transfert des dissidents iraniens du Camp d’Ashraf au camp Liberty

LONDRES, le 5 mai 2012 – Le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran (BPCIF) condamne fermement la conduite scandaleuse du gouvernement iraquien en retournant des véhicules utilitaires qui accompagnent le cinquième convoi de dissidents iraniens qui ont été transférés du camp d’Achraf au camp Liberty.
L’acte cupide du gouvernement de l’Irak était une flagrante violation de l’accord conclu entre les résidents et Monsieur Martin Kobler, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Iraq.

Le BPCFI en appelle à une intervention immédiate du Secrétaire général des Nations Unies et des fonctionnaires américains à cesser les mauvais traitements infligés aux dissidents iraniens et au Gouvernement iraquien à revenir sur ses engagements.
 Selon les rapports, suite à deux semaines de négociations et au changement répété du projet d’accord avec l’ambassadeur Kobler, qui étaient en violation avec les dispositions du Protocole d’accord, enfin, le vendredi 4 mai, plus de 400 résidents d’Achraf partirent pour Liberty à environ 20:00 heure locale.

C’est ce qui se passa lors de la fouille et de l’inspection des individus et de leurs affaires dans ce convoi qui dura 8 jours, dans des conditions atroces et inhumaines imposées aux résidents par le gouvernement de l’Irak. Au cours des inspections, on a empêché les résidents de prendre beaucoup de leurs biens et une grande partie de ceux-ci ont été volés par les forces irakiennes.

Malgré toutes ces difficultés, les résidents d’Achraf, dont une écrasante majorité d’entre eux sont des femmes, ont montré une coopération extrême et ont accepté ce transfert sur les requêtes de Mme Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne.

Comme les rapports indiquent, quelques heures après que le convoi ait quitté Achraf en présence d’observateurs de l’ONU, les résidents ont réalisé qu’il n’y avait pas de véhicule utilitaire dans la colonne. Par la suite, on a appris que, sur les ordres des autorités irakiennes, tous les véhicules utilitaires que chacun des résidents d’Achraf possédait, avait été renvoyé à Achraf. Il s’agissait d’une violation flagrante et inacceptable de l’accord conclu pour le 5ème  transfert du convoi vers Liberty qui a été effectuée sous les yeux des moniteurs de l’ONU.

Nous savons que Liberty fait face à l’extrême pénurie des besoins fondamentaux et ces véhicules utilitaires sont particulièrement nécessaires de façon urgente en particulier au regard du nombre croissant de résidents à Liberty.

La violation flagrante des accords et le piétinement des droits minimaux et les besoins humanitaires des résidents d’Achraf et de Liberty sont totalement inacceptables et exigent une intervention immédiate du Secrétaire Général des Nations Unies et de la Secrétaire d’État américaine.

Il convient de rappeler que le Haut Commissariat pour les réfugiés des Nations Unies a insisté à maintes reprises sur les droits des résidents du camp Liberty en particulier concernant la liberté de mouvement, mais le camp demeure une prison entourée par des véhicules blindés.

Le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran
Le 5 mai 2012
http://www.iran-freedom.org
SOURCE Le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran
Copyright (C) 2012 PR Newswire. Tous droits réservés

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe