mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafDéclaration de 85 membres du Parlement irakien pour la protection d'Achraf

Déclaration de 85 membres du Parlement irakien pour la protection d’Achraf

L’importance de l’installation d’une équipe d’observation de l’ONU à Achraf sous la supervision de l’ONU et de la communauté internationale pour s’assurer d’une solution humaine

CNRI – Dans une lettre à Madame Navi Pillay, la haut-commissaire aux droits de l’homme, 85 représentants du Parlement irakien issus de fractions nationales ont exhorté à l’installation d’une équipe d’observation permanente à Achraf sous la supervision de l’ONU et ont insisté sur la nécessité de trouver une solution humaine pour le camp d’Achraf.

Ils ont déclaré dans leur lettre :

« Nous appelons à insister sur la nécessité et l’importance de trouver une solution humaine dans le camp d’Achraf dans le cadre du droit international et en évitant d’employer la violence. »

« La réponse appropriée aux risques qui menacent les résidents d’Achraf devrait être associée à l’adoption de mesures urgentes. »

« Par conséquent, nous accueillons favorablement la nomination d’un représentant spécial de l’Union Européenne pour le camp d’Achraf par la coordinatrice de la politique étrangère de l’UE, Madame Catherine Ashton. »

« Nous attendons du Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies ainsi que du Haut-commissariat aux droits de l’homme que, par leur compréhension de la situation qui a été publiée dans leur rapport d’avril dernier, ils prennent des mesures concrètes pour empêcher d’autres catastrophes à Achraf. »

Dans une autre partie de la lettre, ils ont déclaré :

« La reconnaissance du statut légal des résidents d’Achraf par le Haut-commissariat aux Réfugiés de l’ONU, qui qualifie les résidents d’Achraf de demandeurs d’asile sous la protection internationale, est une mesure admirable et doit être complétée par d’autres mesures immédiates. »

« L’UNHCR a exhorté le gouvernement irakien à reporter le délai de fermeture d’Achraf afin qu’il puisse procéder à la reconfirmation du statut des résidents d’Achraf qui sont réfugiés en Irak depuis un quart de siècle. »

« Il existe actuellement de sérieuses inquiétudes que le délai serve d’excuse pour employer la violence à l’encontre des résidents d’Achraf et pour violer les droits des résidents. »

« La condition ainsi que l’assurance concrète pour un processus constructif et pour trouver une solution internationale et humaine consistent à déployer une équipe d’observation de l’ONU à Achraf sous votre supervision en tant que haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU et également sous la supervision de l’ONU. »

Haidar Mulla,
Rapporteur de la Commission des droits de l’homme au Parlement irakien
13 octobre 2011