jeudi, janvier 26, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieCrises économiques iraniennes, les responsables admettent que le marché est paralysé

Crises économiques iraniennes, les responsables admettent que le marché est paralysé

Crises économiques iraniennes, les responsables admettent que le marché est paralysé

CNRI – Le ministre iranien de la Route et de la Construction, Abbas Akhoondi, a reconnu l’échec du régime à résoudre les dilemmes économiques du pays et comment le cabinet d’Hassan Rohani est complètement incapable.

Il y a trois principaux facteurs qui paralysent l’économie iranienne.

1. « Finances contaminées dans le secteur bancaire. »

2. « Les dettes du gouvernement envers l’économie, » et

3. Le « faible taux de production économique nationale. »

Selon Abbas Akhoondi dans une interview accordée à l’agence de presse officielle Mehr, le 23 mars.

« J’ai même demandé l’état d’urgence en ce qui concerne le problème de la gestion de l’économie nationale… les dettes du gouvernement à l’égard de l’économie sont parmi les autres problèmes auxquels notre établissement est confronté, et dernièrement, le ministre des Finances a dit que ces chiffres se situent à environ 2,5 milliards de dollars, 55% du produit national brut de l’Iran », a-t-il ajouté.

De plus, Yahiya Ale Es’haq, Directrice de la chambre du commerce, des industries et des mines de l’Iran, a également fait référence à l’incapacité du régime à résoudre les dilemmes économiques.

« Compte tenu de la situation dans laquelle nous nous trouvons après les élections aux États-Unis et des conditions de l’ingénierie mondiale, il reste encore beaucoup de questions sur la façon dont l’institution économique mondiale poursuivra ses activités. Il faut savoir quelle est la situation. L’année qui nous attend est une année où nous serons confrontés à de nombreuses questions et inconnues », a ajouté Ale Es’haq.

« Nous sommes également confrontés à de nombreuses enquêtes sur le plan national. Nous avons les élections présidentielles qui approchent, et avec quelles perspectives arriverons-nous au pouvoir ? Cette question est très importante dans le domaine économique. Par exemple, la question du chômage est un sujet accepté par toutes les parties, mais il reste des différences sur les statistiques. Quoi qu’il en soit, nous avons un problème appelé chômage, en termes de millions, et ensuite nous avons la question des conditions de vie des gens. Nos classes moyennes et inférieures sont confrontées à de sérieux problèmes pour joindre les deux bouts », a-t-il ajouté.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe