mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceCommuniqué du Comité belge des parlementaires et bourgmestres pour un Iran démocratique

Communiqué du Comité belge des parlementaires et bourgmestres pour un Iran démocratique

belgeCoommuniqué – Une réunion a eu lieu au Parlement fédéral belge pour discuter des récents cas de violation des droits de l’homme en Iran et en particulier la vague d’attaques à l’acide contre les jeunes filles et les femmes « mal-voilées ».

IranLe maire Dirk Claes (CD & V), président du «Comité belge de parlementaires et de maires pour un Iran démocratique» qui présidait la réunion, a déclaré: « Après plus d’un an que Hassan Rohani est devenu président, toutes ces belles paroles sur lui ont Pour disparu et il est très clair qu’il était tout à fait illusoire de considérer Rohani comme un modéré. Il est clair que si nous voulons vraiment voir un Iran libre et démocratique, cela ne pourrait jamais être possible avec les dictateurs actuels au pouvoir. La seule solution est donc de soutenir l’opposition iranienne pour un changement de régime ».

Claes a ajouté: «Nous espérons que les États-Unis et l’Europe ne ferons pas de concessions à ce régime alors que nous nous approchons de la date limite du 24 Novembre. La menace nucléaire est réelle et les mollahs veulent que nous mettions fin aux sanctions parce que l’économie iranienne est dans une très mauvaise situation sous les sanctions et à cause du prix bas du pétrole. Nous devons faire en sorte que ce régime ne soit pas en mesure de fabriquer une bombe. « 

lijnenNele Lijnen MP (Open VLD) a dit: « En Octobre, des dizaines de femmes iraniennes ont été victimes d’attaques à l’acide par des bandes criminelles organisées affiliées au gouvernement. Des millions d’Iraniens ont été choqués et indignés des nouvelles de l’exécution de Mme Reyhaneh Jabbari, iranienne de 26 ans, étudiante et décoratrice qui a été maintenu en prison durant les 7 dernières années, alors qu’elle n’avait que 19 ans, pour s’être défendu contre une agression sexuelle par un agent de renseignement du régime iranien « .

Elle a ajouté: «Nous sommes également très préoccupés par la situation des femmes qui sont membres de l’opposition iranienne en Irak. Le gouvernement irakien a imposé un blocus médical sur le camp Liberty et beaucoup de ces femmes sont empêchées d’aller à l’hôpital pour un traitement d’urgence. Et nous assistons donc à une mort lente et leur agonie. 22 membres de l’OMPI sont morts jusqu’à présent en raison de ce blocus médical inhumain. Nous appelons le nouveau Haut représentant de l’UE Mme Federica Mogherini d’exhorter le gouvernement irakien à mettre fin à ce blocus et les restrictions. Je suis heureuse de voir que les femmes dans la résistance iranienne ont des responsabilités clés et la position de Mme Maryam Radjavi comme la présidente de ce mouvement est en effet un enjeu politique, culturel et idéologique pour contrer les mollahs et les autres fondamentalistes islamiques « .

quadrasDr Alejo Vidal-Quadras un ancien vice-président du Parlement européen a déclaré: « La meilleur chance de se battre contre le fondamentalisme islamique est d’avoir un changement de régime en Iran. Tant que Téhéran est contrôlé par les mollahs, l’Iran demeure le centre de l’exportation de l’intégrisme et l’extrémisme. Si l’Europe et les USA sont sérieux au sujet de la lutte contre l’islam radical et ISIS, la vraie solution est d’avoir un gouvernement démocratique à Téhéran. Le régime iranien fait partie du problème et n’est pas une solution. Je me suis rendu compte que le mouvement sous la direction de Maryam Radjavi, est le principal ennemi des mollahs et la seul opposition organisé. Je me suis rendu compte que l’OMPI et le CNRI sont les seules alternative démocratique à ce régime. J’ai assisté à leurs rassemblements annuels à Paris avec plus de 100.000 personnes « .

eric davidLe professeur Eric David, un expert renommé sur le droit international de l’Université libre de Bruxelles (ULB), a parlé de la récente victoire de l’opposition iranienne, l’OMPI dans les tribunaux françaises après 11 ans de harcèlement et de pressions contre les dissidents iraniens depuis Juin 2003. « Les actions du juge français à l’époque contre l’OMPI n’avait aucun sens d’un point de vue juridique. Le nouveau juge français a fermé le dossier et a mis un terme à cela, parce qu’il n’y avait absolument aucune substance dans ce dossier. « 

 

casacaPaulo Casaca un ancien député européen et un expert sur les affaires du Moyen-Orient a déclaré: «Nous venons de voir le peuple d’Iran décrire leur gouvernement qui serait comme ISIS. Cela est très vrai parce que les gens ont tendance à oublier que le premier gouvernement qui a utilisé systématiquement ces méthodes brutales contre sa propre population et continue de le faire encore aujourd’hui est la soi-disant république islamique d’Iran. Donc, il est le véritable racine idéologique et un modèle pour ce soi-disant «État islamique». Par conséquent, pour résoudre la racine du problème dans la région la seule véritable solution est d’aider le peuple iranien pour un changement de régime ».

clarinvalDavid Clarinval, député (MR) a dit: «Je soutient les campagnes du Conseil national de la Résistance iranienne depuis un certain nombre d’années pour essayer de parvenir à un Iran libre et démocratique. Il est vrai que nous avons eu quelques lueurs d’espoirs pour que la situation s’améliore au moins en quelque sorte avec le nouveau président, mais malheureusement avec les nouvelles que je continue à recevoir ces derniers mois, il semble que cela a empiré et il est de plus en plus clair que Rohani porte un masque qui serait peut-être plus acceptable pour l’occident, mais ses manières de faire sont exactement les mêmes et parfois même pire que son prédécesseur « .

La réunion a été également assisté par les membres des communautés et associations iraniennes en Belgique ainsi que des journalistes de médias belges

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe