lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceCelui qui est facilement trompé

Celui qui est facilement trompé

Par Brian Binley

Huffington Post UK, 18 août – Ces dernières semaines, le New York Times a publié certains articles laissant entendre, voire en indiquant clairement, que ceux qui se sont exprimés en faveur des Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI), la principale organisation de dissidents iraniens, sont dupes de l’organisation. Ils cataloguent l’OMPI comme une « secte » et cherchent à convaincre le Département d’Etat de ne pas la retirer de sa liste des organisations terroristes, une classification imposée en 1997.

C’est une accusation assez grave, étant donné que ce sont d’éminents responsables, parmi lesquels notamment trois anciens chefs d’état-major des armées, l’ancien commandant de l’OTAN, l’ancien conseiller à la sécurité nationale du Président Obama, un ancien directeur du FBI, un ancien procureur général, plusieurs anciens gouverneurs, deux directeurs de la CIA, l’ambassadeur des États-Unis aux Nations Unies et l’ancien co-président de la Commission du 11/09 … c’est une liste longue et impressionnante.
 
Tous dupes d’une secte? Difficile à croire, non ?
 
J’ai la nette impression qu’ils ne sont pas dupes, mais que les rédacteurs en chef du New York Times, qui semblent avoir cru la propagande des mollahs, eux, le sont peut-être.
 
Le dimanche 14 août, le New York Times a présenté un article d’opinion d’Elizabeth Rubin intitulé « Une secte iranienne et ses amis américains », qui était clairement destiné à écarter ceux qui soutiennent les changements internes en Iran.
 
Et en juillet, le New York Times a publié un autre article sur le sort des 3 400 membres de l’OMPI dans un lieu, entre Bagdad et la frontière iranienne, appelé le camp d’Achraf. Lorsque la coalition menée par les Etats-Unis a envahi l’Irak, ces personnes ont volontairement remis leurs armes en échange de leur protection en vertu des termes de la Quatrième Convention de Genève.
 
Mais avec le départ des forces américaines prévu pour la fin de l’année, ils font face à un sombre avenir. Les forces irakiennes effectuant le sale travail des mollahs iraniens, les ont déjà attaqués à deux reprises, la dernière en date étant celle du 8 avril, qui a fait des dizaines de morts et des centaines de blessés.
 
Ils cherchent désespérément à être déplacés vers un autre lieu. Le Département d’Etat est d’accord, mais l’ambassadeur américain Lawrence Butler, qui selon le New York Times a rencontré le groupe, pense que ce lieu devrait se situer ailleurs en Irak. Quelle sécurité cela fournirait !
 
Il soutient également que ces Américains parlant au nom de l’OMPI sont dupes et qu’ils ont été payés pour leurs interventions.
 
Une fois encore, qui est dupe et qui use de duperie ?
 
Considérons les individus : Howard Dean, Bill Richardson, le Général Wesley Clark, Lee Hamilton, Michael Mukasey, Louis Freeh, Tom Ridge, …
 
Tous dupes?
 
De même que 4 000 parlementaires (notamment un grand nombre des membres des Chambres des Communes et des Lords au Royaume-Uni) et plus de 100 députés américains Démocrates et Républicains qui ont appelé au retrait de l’OMPI de la liste.
 
Considérons également les juges à travers l’Europe ainsi qu’aux Etats-Unis. Ils ont entendu les arguments de l’OMPI pour son retrait de la liste – et ont tous accepté.
 
Peuvent-ils vraiment être décrits comme des dupes?
 
Dans l’Union Européenne et au Royaume-Uni, les tribunaux ont ordonné que ces patriotes iraniens soient retirés de la liste des organisations terroristes. Au Royaume-Uni la décision a été prise par le Lord Chief Justice Philips.
 
Aux États-Unis, la cour d’appel pour du district de Columbia a accepté mais n’a pas le pouvoir d’agir; seul le Département d’Etat peut le faire. Mais le tribunal a exhorté Hillary Clinton à examiner l’affaire et a suggéré qu’elle rende une décision favorable.
 
Lors de réunions à travers l’Europe, des dizaines de milliers d’exilés iraniens et leurs partisans se sont rassemblés au nom des résidents assiégés d’Ashraf ainsi que pour soutenir le retrait de l’OMPI de la liste. Les intervenants ont compris non seulement les responsables susmentionnés, mais également des dizaines de parlementaires européens et des militants des droits de l’homme tels que le lauréat du Prix Nobel de la Paix Elie Wiesel.
 
Tous dupes?
 
Allez savoir pourquoi Elisabeth Rubin a une telle animosité envers l’OMPI? Elle ne s’est pas rendue à Achraf depuis 2003, cite des incidents qui se sont produits dans les années 90 et n’a aucune information actuelle concernant l’organisation. Pourtant, elle a pris sur elle de mener une croisade contre un groupe dont le seul intérêt est de créer un Iran démocratique libéré des mollahs.
 
Je ne peux pas explorer les recoins intérieurs de son esprit ; je ne peux que conjecturer ce qui la motive. J’ignore si elle est elle-même dupe d’une puissance supérieure.
 
Mais je sais que ceux d’entre nous qui soutiennent l’OMPI, qui prient pour une solution à la situation d’Achraf et qui exhortent le Département d’Etat à ôter les chaines qui entravent l’organisation, ne sont pas dupes.
 
Nous œuvrons simplement pour la liberté, la justice et la démocratie – en Iran et au-delà.
 
Les dirigeants du régime iraniens et leurs partisans pourraient-ils affirmer la même chose ? Les reconnaitriez-vous au travers de leurs actions?
 
Brian Binley est un Député Conservateur pour le Sud de Northampton.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe