jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceBernard Kouchner: soutenir ceux qui depuis 50 ans se battent pour la...

Bernard Kouchner: soutenir ceux qui depuis 50 ans se battent pour la démocratie en Iran – vidéo

Bernard Kouchner, ancien ministre des affaires étrangères, participait en fin de semaine au grand rassemblement de l’opposition iranienne sous le thème «Unis contre l’intégrisme islamiste et pour le changement démocratique en Iran». Dans son intervention devant des dizaines de milliers d’expatriés iraniens et leurs soutiens internationaux, notamment des délégations de parlementaires et de personnalités de 70 pays, le grand défenseur des droits de l’homme a déclaré :

« À chaque fois je me demande qu’est-ce que vous allez dire de nouveau et à chaque fois je suis admiratif devant le discours de Mme Radjavi. Elle nous a dressé le portrait d’une région, d’un monde et d’un pays et a été admirable de précision. Et je dirais que grâce à vous, grâce à votre soutien, grâce au nombre que vous représentez, nous avons enfin entendu, concernant l’Iran d’abord – mais le Moyen-Orient et toutes les guerres et tout ce qui se poursuit de bestial dans cette région – un souffle d’espoir.

Et nous avons compris que rien ne vous arrêterait dans votre marche vers la démocratie, contre ce qu’elle a appelé – et je partage entièrement ce sentiment – « le fascisme religieux ». Merci Madame Radjavi d’avoir eu ces mots courageux.

Alors je me demande pourquoi ? Et je réponds, après avoir entendu les premiers discours et les valeurs dont a parlé Michel Alliot-Marie ici : d’abord le rôle des femmes. Le rôle des femmes qui dans cette région du monde est souvent réduit à peu de choses. Le rôle des femmes en Iran, le rôle de toutes ces femmes qui sont ici et qui représentent la vie, l’énergie et le futur. D’abord il faut saluer le combat de Mme Radjavi à travers ce mouvement des femmes iraniennes.

Et puis, elle a dit des mots très forts sur ce qui sera peut-être signé à propos d’un accord sur le nucléaire. Elle a dit que le combat ne s’arrêtera pas en signant ce traité. Mais il est possible que des gens à travers le monde préfèrent une signature de paix plutôt qu’un nouveau mouvement de guerre.

Et donc, précisant que votre lutte pour la démocratie ne s’arrêterait pas, elle a tracé la voie pour les Moudjahidine du Peuple, pour ceux qui se sacrifient, ceux qui combattent depuis si longtemps. Vous qui depuis plus de 50 ans vous vous battez pour la démocratie, pour la séparation de la mosquée et de l’État. Elle a tracé une voie que nous en France nous devons suivre.

Nous en France nous devons soutenir ce combat et compter sur moi pour le faire avec vous. »