vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafAude de Thuin lance une pétition en faveur d’Achraf

Aude de Thuin lance une pétition en faveur d’Achraf

CNRI – « C’est la première fois que j’ai à parler devant une telle salle, une salle avec autant de monde, autant d’émotions. C’est plus que de l’émotion, c’est autant de désir d’en sortir, autant de désir de trouver une solution. Et je suis très impressionnée d’être ici, cet après-midi, avec vous », déclarait à la tribune Aude de Thuin le 18 juin à Villepinte.

La fondatrice du Women’s Forum for the Economy and Society s’exprimait lors du plus grand rassemblement d’Iraniens jamais organisé à l’étranger. Les Iraniens et les partisans de la Résistance avaient afflué de toute l’Europe par centaines d’autobus, en train ou en voiture, et par avion d’Amérique du Nord, du Moyen-Orient et d’Australie.

Des centaines de personnalités politiques et sociales internationales, des dizaines de délégations parlementaires, de hauts dignitaires notamment américains, entouraient Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne. Ce meeting monstre appelait à la protection d’Achraf et apportait un soutien massif à la Résistance .

Je vais tenter obtenir de femmes, en France et dans le monde, une signature d’une pétition concernant Achraf, a expliqué Mme de Thuin. Et je vais vous lire cette pétition que je me propose de faire suivre désormais :

« Nous devons alerter les autorités compétentes internationales et françaises contre l’occupation du camp d’Achraf, en Irak. Nous condamnons vigoureusement l’attaque meurtrière des forces irakiennes lancées le 8 avril 2011 contre les opposants iraniens installés dans ce camp faisant 35 morts et 345 blessés. Parmi les morts, huit jeunes femmes, dont deux âgées de 20 et 22 ans. Certains résidents, tous des civils, ont été tués par balles et d’autres écrasés par des véhicules militaires. Il s’agit, de toute évidence, d’un crime contre l’humanité.

Tout indique qu’une autre attaque contre les résidents d’Achraf est en perspective, à moins que la Communauté internationale et les Etats n’agissent dans l’urgence.

Madame Navi Pillay, le Haut Commissaire de l’ONU aux Droits de l’Homme a estimé qu’aucune excuse ne peut justifier un nombre aussi élevé de morts.

Membres de l’Organisation des Moudjahidin du Peuple d’Iran, les résidents luttent contre le régime fondamentalisme au pouvoir en Iran et pour un Iran démocratique et laïc. Parmi ces opposants, un millier de femmes qui ont fait le choix courageux de la résistance contre la dictature religieuse pour défendre l’égalité des femmes dans tous les échelons sociaux, politiques et économiques.

Achraf est ainsi devenu un foyer d’espoir et de la résistance pour les femmes et la jeunesse iranienne dans leur combat pour la démocratie et l’égalité. D’où les tentatives de la théocratie au pouvoir en Iran pour anéantir ce camp en utilisant son influence sur le gouvernement irakien.

Selon les informations parvenues, l’armée irakienne occupe actuellement une partie du camp et, sur ordre du Premier ministre, Nouri El-Maliki, a construit des remblais et installé de nouveaux miradors déployant ses forces d’agression à proximité des quartiers des résidents d’Achraf.

En outre, 300 haut-parleurs ultra puissants, installés tout autour du camp, continuent à cracher, jour et nuit, des menaces de massacres et d’exécutions de masse à l’encontre des résidents.

Cette forme de torture psychologique continue sans cesse depuis un an.
Nous condamnons fermement la torture psychologique infligée aux résidents d’Achraf, ainsi que les restrictions et privations diverses imposées à ces derniers, dont le libre accès aux soins médicaux, l’interdiction des visites des familles, des ONG, des délégations parlementaires et d’autres citoyens à Achraf.

Nous appelons la société civile, les ONG, les associations et organisations de femmes à une vaste campagne pour la protection des résidents d’Achraf, notamment les mille femmes iraniennes qui ont fait le choix de résister à l’intégrisme islamiste.

Nous déclarons qu’il n’y a plus aucune excuse pour que la communauté internationale, les Etats-Unis en tête, mais aussi et surtout les Etats-Unis et l’Union européenne ne puissent empêcher une autre tragédie. Nos demandes sont donc les suivantes.

Premièrement, l’installation, en toute urgence, d’une équipe permanente d’observateurs onusiens à Achraf pour assurer sa protection jusqu’à ce qu’une solution durable soit trouvée pour cette question.
Deuxièmement, l’interdiction de tout déplacement des résidents d’Achraf à l’intérieur de l’Irak, prélude à leur massacre.

Troisièmement, le soutien au plan présenté par le Parlement européen qui préconise la fin de la répression des résidents d’Ashraf et leur protection comme préalables à une solution permanente. Nous appelons le gouvernement français, en particulier, à prendre l’initiative de jouer un rôle actif dans cette crise humanitaire, comme il l’a fait avec succès dans d’autres crises internationales ces derniers temps.
Nous appelons aussi l’Union européenne, et plus particulièrement Mme Ashton, à prendre les mesures nécessaires pour satisfaire ces demandes.

Enfin, j’appelle personnellement les femmes à soutenir les femmes du camp d’Achraf au côté des hommes, car le monde ne va jamais mieux que dans l’équilibre et la complémentarité hommes / femmes. Le monde a besoin de femmes pour avancer. »

Maryam Radjavi est l’une d’entre elles. Bravo, Madame, pour votre travail. C’est un plaisir et un honneur de vous connaître.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe