vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceAppel de 15000 personnalités et acteurs de la société civile en Irak...

Appel de 15000 personnalités et acteurs de la société civile en Irak pour la levée du blocus du camp des opposants iraniens (camp Liberty)

CNRI – Plus de 15000 personnalités et acteurs de la société civile en Irak ont demandé la levée totale des restrictions imposées au camp Liberty, le lieu de résidence des opposants iraniens en Irak, situé près de l’aéroport de Bagdad.

Selon un rapport du site Internet « Voix de l’Irak », « le Collectif des militants des droits de l’Homme en Irak » a publié un communiqué, daté du mardi 6 janvier 2015, dans lequel il a affirmé: « 15636 personnalités scientifiques, culturelles et sociales, notamment 7145 médecins et cadres médicaux, 1015 avocats et juristes, 1205 professeurs d’universités, 2025 étudiants, 2009 ingénieurs, 1469 professeurs d’enseignements secondaires et 768 employés dans les administrations irakiennes demandent la levée du blocus imposé au camp Liberty. »

Il y a actuellement au niveau régional et international une large campagne pour demander la levée du blocus imposé au camp Liberty. Au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique, un grand nombre d’organisations, de groupes et d’individus ont déjà rejoint cette campagne.

Les 15000 personnalités irakiennes qui ont signé cet appel ont rendu hommage aux soutiens humanitaires que 7145 médecins et cadres médicaux irakiens ont apporté aux habitants du camp Liberty. Ils ont ajouté : « Cela fait plus de 6 ans que les habitants du camp Liberty souffrent d’un blocus inhumain. A cause des restrictions d’accès aux soins médicaux, 22 habitants du camp Liberty ont perdu la vie. Par ailleurs, au cours de six attaques meurtrières contre les camps des opposants iraniens, 116 personnes ont été tuées et plus de 1300 personnes ont été blessées. Les habitants du camp Liberty sont des réfugiés installés en Irak depuis plusieurs décennies. En 2004, les instances internationales ont reconnu le statut de ces résidants en tant que personnes protégées par les lois et les conventions internationales. »

Les signataires de l’appel ont demandé au gouvernement irakien de :

1) Reconnaitre le camp Liberty comme un camp de réfugiés sous la supervision du Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés, garantir la protection des habitants du camp et installer dans ce camp, de façon permanente, une unité de Casques Bleus.

2) Supprimer toutes les mesures répressives mises en place par Nouri Al-Maliki (l’ancien Premier ministre de l’Irak) contre les opposants iraniens habitant au camp Liberty.

3) Lever le blocus inhumain mis en place contre le camp Liberty ; en particulier, lever le blocus médical et stopper les obstructions des agents liés à Nouri Al-Maliki qui empêchent l’entrée dans ce camp des vivres, des médicaments et du carburant.

4) Restituer tous les biens volés des habitants du camp Liberty.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe