vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsAmnesty International alerte sur le danger de torture pour les manifestants arrêtés...

Amnesty International alerte sur le danger de torture pour les manifestants arrêtés en Iran

Amnesty International alerte sur le danger de torture pour les manifestants arrêtés en Iran

Amnesty International a alerté jeudi sur la poursuite de la répression contre les manifestants en Iran et le danger que les personnes arrêtées soient soumises à la torture et aux mauvais traitements. Dans son communiqué, l’ONG souligne: « Les autorités iraniennes doivent assurer le droit à des manifestations pacifiques, enquêter sur les rapports des forces de sécurité qui ont tiré à balles réelles sur les protestataires désarmés et protéger les centaines de détenus de la torture. »

L’organisation de défense des droits humains déplore : « Plus de 1000 personnes ont été arrêtées ces sept derniers jours et sont détenues dans des prisons qui sont tristement célèbres pour torturer et maltraiter les prisonniers. Beaucoup n’ont pas accès à un avocat et ne peuvent pas voir leur famille. »

Philip Luther, directeur d’Amnesty International pour le Moyen-Orient, a pour sa part déclaré : « Tous les détenus devraient être protégés de la torture et des mauvais traitements. Étant donné l’échelle alarmante de la vague d’arrestation actuelle, il est fort probable que de nombreux détenus soient des manifestants pacifiques qui sont emprisonnés arbitrairement et qui se trouvent maintenant en prison, où leurs conditions de vie sont pitoyables et la torture est un moyen commun pour obtenir des aveux et punir les dissidents. »

Philip Luther a ajouté : « Les autorités iraniennes ont un bilan horrible concernant les arrestations arbitraires de manifestants pacifiques. L’escalade dans l’intimidation des manifestants et les restrictions disproportionnées imposées aux libertés d’expression en ligne ces derniers jours, ne font que renforcer la crainte que les autorités iraniennes puissent recourir à des tactiques plus lourdes pour éteindre la voix des dissidents.

« Les protestations pacifiques sont un droit et beaucoup en Iran veulent pouvoir exercer ce droit. Au lieu d’opter pour la répression et d’accuser les protestataires de manière absurde de collusion avec des complots étrangers, les autorités iraniennes devraient se pencher sur leur propre bilan d’échecs pour respecter les droits civils, politiques, économiques et sociaux. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe