jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceAljazeera : d'anciens hauts responsables américains appellent à la radiation de l'OMPI

Aljazeera : d’anciens hauts responsables américains appellent à la radiation de l’OMPI

CNRI – La chaîne de télévision en langue arabe Al-Jazeera a diffusé un reportage sur la conférence du jeudi 20 janvier à Washington, où d’anciens hauts responsables américains des administrations Clinton, Bush et Obama ont appelé à la radiation de la principale opposition iranienne, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), de la liste noire du Département d’Etat.

La chaîne a annoncé le 21 janvier que « d’anciens officiels américains ont dit que si le régime iranien refuse de cesser ses activités nucléaires, il devra en affronter les conséquences. »

Se référant aux négociations nucléaires, le reportage ajoute : « le porte-parole du Département d’Etat américain a déclaré qu’il ne s’attendait pas à des développements importants au cours des négociations entre les grandes puissances et le régime iranien à Istanbul sur le programme nucléaire. »

Evoquant la conférence de Washington, Al Jazeera précise : « D’anciens hauts responsables américains, dont certains ayant appartenu au premier cercle de l’administration Obama jusqu’à il y a quelques mois, ont dit que le régime iranien constitue la plus grande menace pour le monde et reste une dictature terroriste dont le programme d’armes nucléaires va plus vite que le rythme des sanctions. « 

« Le panel comprenait James Jones, un ancien conseiller à la sécurité nationale de l’administration, qui a occupé ce poste jusqu’en octobre dernier. A ses yeux, il existe un consensus sans précédent sur l’Iran parmi les Américains, les Arabes et les Européens. « 

« James Jones a également dit que la communauté internationale se met à comprendre que si le régime iranien refuse de se conformer à ses obligations, il y aura des résultats négatifs. Il a dit que l’accord entre les États-Unis, le monde arabe et les Européens sur la question était sans précédent ces 20 dernières années. « 

« Les positions exprimées lors du symposium qui a examiné ce qu’il fallait faire après le rapprochement et les sanctions, poursuit la chaîne, a appelé au retrait de l’OMPI de la liste des organisations terroristes du département d’État afin de renforcer l’opposition à l’intérieur et à l’extérieur de l’Iran, pour établir la liberté dans le pays. « 

La chaîne cite Anthony Zinni, ancien commandant des forces américaines au Moyen-Orient, affirmant que la guerre engendrerait des défis et nuirait à l’économie mondiale en affectant le flux de pétrole. Cela mettrait également des civils innocents en danger, a-t-il dit.

Les orateurs ont estimé que l’option militaire doit rester sur la table sans toutefois être l’option privilégiée.

« Ces conférences sont très importantes », estime Al Jazeera, « notamment parce que l’opinions des anciens responsables sont habituellement recherchées par l’administration, quand c’est nécessaire. L’avis des cercles de réflexions aux États-Unis sont également sollicités.
 » 
Avec la montée de la pression intérieure sur le gouvernement américain, certains estiment que les négociations avec l’Iran ne peuvent pas être un slogan de campagne efficace d’Obama pour la campagne du prochain président.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe