mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyAgression contre trois résidents de Liberty dans le secteur résidentiel par des...

Agression contre trois résidents de Liberty dans le secteur résidentiel par des véhicules militaires irakiens

Le mercredi 25 avril, à 10h, un véhicule militaire irakien a percuté trois résidents dans le secteur résidentiel 4 de Liberty. Mehdi Kamali, Morteza Ghareh-Oghlan et Hamzeh Ghaderi ont été blessés dans cette agression brutale qui visait à provoquer les résidents. Ceci est également une violation flagrante des accords avec le Représentant du Secrétaire général des Nations-Unies en Irak (lettre de Martin Kobler le 16 mars 2012).

Le véhicule des forces irakiennes était entré illégalement dans ce secteur  accompagné d’une grue pour enlever les murs de protection en béton qui protègent les habitations face aux explosions et aux obus, et s’est vu confronté aux protestations des résidents.

En vertu de la lettre du 16 mars du Représentant du Secrétaire général des Nations-Unies, les patrouilles de police doivent se limiter à l’avenue principale du camp et leur nombre doit être convenu dans la réunion quotidienne de la direction du camp.

Morteza Ghareh-Oghlan s’est allongé devant le véhicule irakien pour protester contre cette pratique criminelle. Subséquemment, les observateurs de la MANUI, arrivés sur place, se sont interposés.

Cet incident montre clairement que la présence des forces irakiennes, armées de mitrailleuses lourdes, et les patrouilles incessantes, qui s’élèvent à plus de 50 fois par jour, sont une source constante de tension et préparent le terrain à l’affrontement et au massacre.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 avril 2012          

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe