mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceAELI condamne l’assassinat d’un dirigeant sunnite irakien par les miliciens chiites affiliés...

AELI condamne l’assassinat d’un dirigeant sunnite irakien par les miliciens chiites affiliés au régime iranien

AELI condamne l’assassinat d’un dirigeant sunnite irakien par les miliciens chiites affiliés au régime iranien

L’Association européenne pour la Liberté de l’Irak (AELI) a fermement condamné les assassinats du dirigeant sunnite, le Cheikh Qassem Sweidan al-Janabi, de son fils et de ses neuf gardes du corps par des miliciens chiites affiliés au régime iranien.

Le Cheikh al-Janabi était un dirigeant modéré de la communauté des musulmans sunnites en Irak. Alors qu’il se déplaçait à Bagdad, accompagné de ses proches et de ses gardes du corps, leur convoie est tombé dans un guet-apens mis en place par des miliciens chiites. Le corps du Cheikh al-Janabi a été retrouvé alors qu’il était tué d’une balle dans la tête et ses mains étaient ligotées dans son dos. Son fils a été tué par une balle touchant sa poitrine. La plupart de ses gardes du corps ont été tués d’une balle dans la tête.

Le président de l’AELI, Struan Stevenson, a déclaré :
« Le Cheikh al-Janabi était une figure proéminente dans les zones religieusement mixtes au sud de Bagdad et il était un acteur clé dans les efforts pour lutter contre le sectarisme confessionnel en Irak. Son fils, le Dr Mohammed Al-Janabi, âgé de 29 ans, venait d’obtenir son doctorat en droit à ‘Glasgow Caledonian University’. »

« M. Zeid al-Janabi, membre du parlement d’Irak et neveu du Cheikh al-Janabi, était dans ce convoi lorsque celui-ci est tombé dans le guet-apens. Ce parlementaire a finalement été relâché après avoir subi de graves tortures et humiliations. »

« Ces assassinats surviennent quelques jours après les déclarations de Hadi Al-Améri. Ce dernier est le commandant en chef de l’organisation terroriste Badr, un agent bien connu du régime iranien en Irak et un proche du général Ghassem Soleimani, le commandant en chef de la Force terroriste Qods des pasdaran du régime iranien. »

« Hadi Al-Améri avait menacé les sunnites arabes et avait dit que leur sang va couler dans les prochains jours. »
M. Stevenson a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU de prendre des mesures urgentes pour stopper les atrocités sectaires visant les membres de la communauté sunnite en Irak.

Il a ajouté : « Ces crimes des milices chiites liées au régime iranien nuisent sérieusement à la guerre contre Daech et tant que les agents du régime iranien ne sont pas expulsés d’Irak, la guerre contre Daech ne peut être gagné. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe