mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyAchraf, Cible du Régime Iranien

Achraf, Cible du Régime Iranien

Paolo Casca

Jeudi, 09 Février CNRI – Une Conférence Europe-Amérique s’est réunie, sur invitation de l’Intergroupe Amis de l’Iran Libre, au Parlement Européen, le 7 février, au sujet de la situation actuelle en Iran et la région, et de la nécessité de protéger les résidents du camp Achraf, membres de l’Opposition iranienne.

 CASACA, ancien membre du Parlement Européen : Merci, Madame la Présidente, c’est vraiment un grand honneur d’être à coté de Madame Maryam Radjavi, ainsi que de toutes les autres personalités distinguées et les amis précieux, ici présents, pour parler de ce sujet très important. Et permettez-moi, pour commencer, de me remémorer la dernière fois j’étais ici, il y a de cela quelques jours, le 25 dernier. Le Parlement Européen et son président avaient décidé de commémorer la Déclaration VANZI, à un moment qui, normalement, coïncide avec la Journée de l’Holocauste. De sorte que, ce faisant, l’occasion fut appropriée pour établir le parallèle avec les actes odieux perpétrés par ces criminels dans leur entreprise de mises à mort collectives.
 Et je m’en souviens parce que beaucoup d’entre nous avions déjà abordé le sujet des dernières menaces de Khomeini. Mais je pense qu’il serait important d’en donner les détails. Parce que  dans un article largement diffusé dans divers sites et journaux du régime iranien, signé d’un de ses conseillers (Forgani), il revient constamment sur toutes les litanies auxquelles nous sommes habitués dans la lecture du cancer qui gagnerait à être expié et éliminé. Mais l’article procède à une analyse démographique d’Israël, où il est question de focaliser sur les trois viles : Tel Aviv, Haifa, et Jérusalem, abritant 60% des Juifs, où trois missiles (Shob), un pour chaque, suffiraient pour annihiler la population toute entière. Et, bien sûr, le missile pourrait très bien accomplir une telle mission avec une tête d’ogive nucléaire. Cela va sans dire. Il ne pouvait pas en être autrement. Et ceci fait partie de déclarations et écrits officiels du régime iranien. Le même régime qui revendique, et cela me rappelle les nombreuses occasions quand j’étais membre de cette assemblée et des membres du Parlement Européen répétaient, avec insistance : « Oh, nous ne pouvons empêcher à l’Iran de se doter de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques ». Et ils continuent à l’écrire.  Et le monde ne réagit pas, comme il se doit. Et la réaction à ce défi doit, sans doute, être Achraf. Car, tout est lié. Ce que nous constatons du régime iranien, ce qu’ils essaient de faire à Achraf, c’est exactement ce qu’ils entendent appliquer ailleurs. La province de Diyala, où Achraf est situé, a proclamé son autonomie il y a peu de temps, par rapport au gouvernement, mais les mêmes voyous que le gouvernement irakien a utilisés, pour attaquer Achraf, sont actuellement entrain d’imposer un blocus autour du Conseil provincial de Dayla, à Bakouva. Et les membres du Conseil provincial se sont enfouis vers la région de Kurdistan et ils m’ont demandé d’en informer Struan, mais Struan n’est pas ici, mais je le lui dirai bientôt. Alors, comment se fait-il que Monsieur Kobler, celui-là même qui était censé faire quelque chose pour la paix et le respect, pour les droits en Irak, comment se fait-il qu’il ne réagit pas, qu’il ne se manifeste pas, qu’il ne fait rien? Et il s’agit du même Monsieur Kobler qui était ici, avec nous, le même Monsieur Kobler qui veut nous convaincre que nous devons accepter n’importe quoi, venant du régime iranien. Nous ne pouvons pas laisser faire.
 Et Struan a déjà parlé de Monsieur Guteres, et je pense nous nous devons de faire mention spéciale pour Monsieur Guteres, parce que sa déclaration du premier février fut une déclaration magnifique. Il a dit haut et fort : « Non, ce n’est pas vrai que l’HCNUR veut installer les résidents d’Achraf dans Camp Liberty. Nous n’en voulons pas. Ce n’est pas ce que nous voulons entendre de leur part. Non, ce n’est pas vrai, nous n’avons pas dit que c’est une excellente chose et nous n’avons pas certifié le camp. Nous n’avons jamais certifié la délocalisation des Achrafiens.. » Ceci a été dit par Monsieur Guteres d’une manière très claire et nous devons le répéter de la manière la plus claire et nette que possible.
 Voilà, mes très chers anciens collègues, ce que j’aimerai vous dire c’est que nous devons aller jusqu’au bout. Et nous devons rappeler à Monsieur Kobler, quand il viendra ici, qu’il doit confronter le régime iranien. Il ne peut pas se compromettre. Il ne peut pas venir avec un agenda secret, avec des combines que nous ignorons pour forcer un sort inacceptable aux Achrafiens. Parce que la cible actuelle du régime iranien ce sont les Achrafiens. S’ils réussissent, ils ne s’arrêteront pas là. Nous devons les empêcher dès maintenant, et cela dépendra beaucoup de votre volonté, vous qui êtes au Parlement Européen. Et je souhaiterais  que le group que vous constituez aile jusqu’au bout, comme vous le faites depuis toujours, pour réussir dans cette tâche. merci beaucoup!

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe