vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafAchraf : Attaque et meurtre contre l’OMPI - Discours prononcé par le...

Achraf : Attaque et meurtre contre l’OMPI – Discours prononcé par le Député Ted Poe au Congrès américain

Le représentant du Texas Ted Poe est intervenu à la Chambre des Représentants des Etats Unis à propos du massacre d’Achraf le 1er septembre. Ted Poe est président de la sous-commission contre le terrorisme :

Le 27 septembre 2013 – Monsieur le Président, tout ne va pas pour le mieux dans ce monde. Au 21ème siècle, il existe toujours un combat qui doit être mené contre ceux qui sont déterminés à tuer des innocents.

Le crime de ces gens ? Ils veulent simplement qu’on les laisse tranquilles et qu’on les laisse vivre comme ils l’entendent. Aux premières heures de la matinée du 1er septembre, des bandits irakiens armés ont attaqué le camp d’Achraf.

Le camp d’Achraf est un camp situé dans l’arrière-pays de l’Irak, où les membres d’un groupe d’opposition iranien vivaient depuis que l’Iran a commencé à exécuter leurs membres. Mais il y a 2 ans, la plupart des habitants ont été forcés de s’installer dans un nouveau camp près de Bagdad et en plus des 3000 personnes originairement installés au camp d’Achraf, environ 100 personnes seulement étaient dans le camp, le matin de l’attaque.

Au lever du soleil, ils avaient tué 52 résidents non armés et en avaient enlevé sept de plus. J’ai vu des images de l’attaque. Des civils non armés courent, essayant de ne pas se faire tirer dessus tandis que les malfaiteurs les abattaient systématiquement. Les scélérats ne cherchaient pas à parler. Ils voulaient tuer. Et ils ont réussi.

Une délégation des Nations Unies a effectué une visite au camp le lendemain, et a vérifié que les 52 personnes décédées avait « reçu des blessures par balles, la majorité dans la tête et le haut du corps et plusieurs avaient leurs mains attachées ».

Ces personnes ont été exécutées alors qu’elles n’avaient rien fait de mal. Elles n’avaient pas d’armes. Elles ne représentaient de menace pour personne. Elles ont été assassinées de sang froid.

Pour aggraver les choses, ce n’est même pas la première fois que cela arrive. Malgré les assurances répétées du gouvernement irakien de les protéger et les mettre en sécurité, depuis la seule année 2012, 113 membres ont été tués au cours de cinq attaques distinctes.

Il devrait être clair pour tout le monde maintenant que le gouvernement irakien n’est pas digne de confiance pour assurer la sécurité de ces réfugiés. J’ai voyagé en Irak à plusieurs reprises.

Lors de mon dernier voyage, j’ai demandé au Premier Ministre irakien Maliki de me laisser visiter le camp d’Achraf. Il a refusé. Il semblait avoir quelque chose à cacher.

Monsieur le Président, 7 otages ont été enlevés le 1er septembre. Tout ce que nous savons, c’est qu’ils sont encore quelque part en Irak. Si nous ne trouvons pas ces otages très vite, il est presque certain qu’ils seront tués en Irak ou emmenés en Iran et exécutés.

Notre gouvernement doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir leur libération. Et c’est la seule méthode qui existe.

Le texte du discours est publié dans journal officiel du Congrès.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe